Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

SPORT

Grand ciel bleu sur Roland-Garros

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 30/05/2012

Les Français ont brillé lors du 1er tour de Roland-Garros avec 13 qualifications dans le tableau masculin, une première depuis 41 ans. Chez les dames, la Française Virginie Razzano a créé la sensation en battant Serena Williams.

Le millésime 2012 de Roland-Garros est d'ores et déjà très bon. Après les qualifications de Richard Gasquet, Julien Benneteau, Jérémy Chardy et Benoît Paire, mardi, la France va compter 13 représentants masculins au 2e tour du tournoi de la Porte d'Auteuil, échouant à une unité du record datant de 1971 (14).

"On est dans une belle spirale ici. Dans le vestiaire, il n'y a que des vainqueurs!", s'est réjoui Benoît Paire après sa première victoire dans le grand tableau à Roland-Garros, face à l'Espagnol Albert Ramos (7-6, 6-4, 6-7, 6-3).

TENNIS

Le tirage au sort, dans l'ensemble clément, a favorisé les bons résultats des Français, sans oublier également l'appui formidable du public parisien tout au long de ces trois premières journées.

"J'ai besoin d'un regard qui me motive. Avoir le public avec moi c'est incroyable. Gagner ici ce n'est que du bonheur. Ça restera gravé à vie. J'ai failli pleurer sur la balle de match", a confié, ému, cet Avignonnais de 23 ans à l'issue de sa qualification pour le 2e tour.

Paire, Benneteau, Chardy et Gasquet qualifiés

Julien Benneteau était lui aussi aux anges après avoir réussi son retour à seulement cinq semaines de la double blessure (fracture d'un coude, entorse à une cheville) contractée à Monte-Carlo.

"Ça s'est joué à très peu de choses, j'ai pris ma décision jeudi seulement. Je suis super heureux", a commenté le Bressan, après son succès 6-2, 6-7, 6-4, 6-4 sur l'Allemand Mischa Zverev.

Premier Français qualifié de la journée, Richard Gasquet s'est lui montré très performant face à l'Estonien Jurgen Zopp (6-3, 6-4, 7-6). Vainqueur en juniors il y a tout juste dix ans, le Biterrois rencontrera au prochain tour le "Federer bulgare", le jeune Grigor Dimitrov.

Quant à Jérémy Chardy, il a battu le Taïwanais Yen-Hsun Lu en cinq sets (6-4, 6-1, 6-7, 3-6, 11-9) après avoir gâché une balle de match sur son service dès la troisième manche. "J'étais parti pour faire un match facile. Puis voilà, j'ai perdu le troisième set et ma confiance", a déclaré le Palois à l'issue de son match marathon.

Razzano signe l'exploit du jour

Mais c'est plus tard, au coucher du soleil, que l'exploit tricolore de la journée est intervenu par l'intermédiaire d'une femme : Virginie Razzano. La 111e joueuse mondiale, avec une victoire 4-6, 7-6, 6-3 sur l'Américaine Serena Williams, a écrit l'histoire sur le Central de Roland-Garros, un an après y avoir disputé le match le plus difficile de sa vie, suite au décès de son fiancé Stéphane.

"Je me bats toujours, je n'ai pas toujours des bons moments, mais je continue à y croire", a-t-elle réagi devant un public qu'elle avait bouleversé par son courage il y a un an.

À 29 ans, Razzano a bouté hors du court l'une des plus grandes championnes du tennis, titrée à treize reprises en Grand Chelem. Et elle l'a fait au terme d'un scénario incroyable, remontant un déficit de 5 points à 1 dans le tie-break du deuxième set. Il lui a ensuite fallu 8 balles de match et une ultime vérification de l'arbitre, descendu de sa chaise, pour sceller sa victoire.

C'est la première fois que Serena Williams, ancienne n°1 mondiale, s'incline dès le premier tour dans un tournoi du Grand Chelem, un fait qui souligne l'extraordinaire exploit de la Nîmoise.

 

Première publication : 30/05/2012

  • TENNIS

    Pour Malek Jaziri, Roland-Garros est "un rêve de gosse qui se réalise"

    En savoir plus

  • TENNIS

    À Roland-Garros, Roger Federer égale le record de Jimmy Connors

    En savoir plus

  • TENNIS

    Roland-Garros 2012 : entrée en matière délicate pour Tsonga et Del Potro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)