Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Huppert et Depardieu dans "Valley of love"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

Dernière mise à jour le 04/10/2013

L'Égypte des Frères musulmans : une parenthèse d'un an et demi

Un an et demi après la chute du président Hosni Moubarak et près de six mois après les premières élections législatives libres du pays, le candidat des Frères musulmans Mohamed Morsi est le premier président égyptien démocratiquement élu. L'enjeu est de taille pour Mohamed Morsi: il a la lourde tâche de mettre fin à une période de transition émaillée de manifestations et de violences. La lune de miel ne durera qu'à peine un an. L'armée, qui emboîte le pas à un vaste mouvement populaire, met un coup d'arrêt à la parenthèse démocratique le 3 juillet 2013.

Aller plus loin
Débat télévisé historique entre deux candidats à la présidentielle

En savoir plus

L'armée impose un couvre-feu partiel après les manifestations au Caire

En savoir plus

L'armée se dit prête à céder le pouvoir dès le mois de mai en signe d'apaisement

En savoir plus

Violences au Caire : des candidats à la présidentielle suspendent leur campagne

En savoir plus

Des milliers d'islamistes dans la rue pour "protéger la révolution"

En savoir plus

Des dizaines de milliers d'Égyptiens manifestent contre l'armée

En savoir plus

COMMENTAIRE(S)