Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

FRANCE

Hollande n'exclut pas une intervention armée sous mandat de l'ONU en Syrie

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2012

Interrogé ce mardi sur France 2 à propos de la crise syrienne, le président français François Hollande a déclaré ne pas exclure une intervention armée à condition qu'elle se fasse sous mandat de l'ONU.

AFP - Le président François Hollande n'a pas exclu une intervention armée en Syrie contre le régime de Bachar el Assad, sous mandat de l'ONU, mardi sur France 2.

"Une intervention armée (en Syrie) n'est pas exclue à condition qu'elle se fasse dans le respect du droit international, c'est-à-dire par une délibération du Conseil de sécurité" de l'Onu, a déclaré le chef de l'Etat.

"A moi, à d'autres, de convaincre Russes et Chinois" de ne pas mettre leur veto au Conseil de sécurité à une telle opération, a ajouté M. Hollande, qui reçoit le président russe, Vladimir Poutine, vendredi à Paris.

Il a dans le même temps évoqué une "solution qui ne serait pas forcément militaire parce que la pression doit se faire dès à présent pour chasser le régime de Bachar el Assad".

"Nous devons trouver une autre solution. C'est pourquoi je réunirai au début du mois de juillet la Conférence des amis de la Syrie", c'est-à-dire "tous ceux qui ont la même vocation, le même objectif (...) chasser ce régime-là".

Pour le président Hollande, il s'agira aussi de "solidariser l'opposition" car "il ne faut pas non plus mettre n'importe qui à la place" du régime du président syrien. "Il y a donc une organisation de l'opposition" à réaliser, de façon à "faire en sorte qu'elle puisse elle-même être capable de se substituer au régime", a-t-il ajouté.

M. Hollande a également affirmé que les sanctions à l'égard du régime syrien devaient être beaucoup "plus dures", "elles doivent être renforcées et j'en parlerai au président Poutine puisqu'il vient à Paris vendredi".

"C'est lui pour l'instant, avec la Chine, qui est le plus en retrait par rapport à ces questions de sanctions. Eh bien, nous devons le convaincre que ce n'est pas possible de laisser le régime de Bachar el Assad massacrer son propre peuple", a-t-il dit.

Le président Hollande avait annoncé un peu plus tôt dans la journée l'expulsion de l'ambassadrice de Syrie en France, Lamia Chakkour. Les Etats-Unis et plusieurs pays européens ont fait de même.

Le durcissement des Occidentaux à l'égard du régime syrien intervient en représailles au massacre de Houla (centre de la Syrie) qui a fait 108 morts, dont 49 enfants. La majorité d'entre eux ont été exécutés, selon les premiers résultats d'une enquête de l'ONU.

Un haut responsable de l'ONU a affirmé mardi avoir de "forts soupçons" sur l'implication des "chabbiha", des miliciens pro-régime, dans ce massacre. Pour sa part, le régime de Bachar el Assad nie son implication.

 

Première publication : 29/05/2012

  • SYRIE

    Les puissances occidentales haussent le ton contre Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pour l'ONU, la majorité des victimes du massacre de Houla ont été exécutées

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan appelle Bachar al-Assad à prendre des mesures "courageuses"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)