Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

Moyen-orient

Pour l'ONU, la majorité des victimes du massacre de Houla ont été exécutées

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2012

La plupart des 108 victimes de la tuerie de Houla ont été sommairement exécutées par des miliciens pro-régime, selon un rapport du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme. Moins de 20 personnes sont mortes sous les bombardements.

AFP - La majorité des victimes du massacre de Houla en Syrie ont été exécutées, selon les premiers résultats d'une enquête de l'ONU, a annoncé mardi un porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, Rupert Colville.

"On croit que moins de 20 des 108 assassinats peuvent être attribués à des tirs d'artillerie et de tanks", a déclaré M. Colville, lors d'un point presse.

"La plupart des autres victimes (...) ont été sommairement exécutées lors de deux incidents différents" qui ont été perpétrés selon des habitants par des miliciens pro-régime "chabiha", a-t-il ajouté.

Invoquant des raisons de sécurité, M. Colville a refusé de dire aux médias qui étaient les enquêteurs de l'ONU en charge du dossier.

Il a par ailleurs souligné que le Haut commissariat espère qu'"il y aura un rapport détaillé" sur le massacre de Houla.

"Au minimum il y aura un rapport de la commission d'enquête sur la Syrie", qui est mandaté par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Vendredi, quelque 108 personnes, dont 49 enfants, ont été tués dans le massacre de Houla, selon l'ONU.

Damas a de son côté nié "totalement toute responsabilité gouvernementale dans ce massacre terroriste".

Téhéran et Pékin, qui soutiennent Damas, ont condamné ce carnage, tout en estimant qu'il fallait identifier les responsables, tentant ainsi d'exonérer les autorités.

Une commission conjointe armée-justice, chargée par Damas d'enquêter sur ces violences, doit publier ses conclusions mercredi.

"Ce qui est très clair, c'est que ce fut un événement absolument abominable qui a eu lieu à Houla et au moins une partie substantielle (...) étaient des exécutions sommaires de civils, y compris de femmes et d'enfants", a dénoncé pour sa part M. Colville à Genève.

"À ce stade, il semble que familles entières ont été tuées dans leurs maisons", a-t-il dit.

Première publication : 29/05/2012

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan tentera de sauver son plan de paix après la tuerie de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan se dit "horrifié" par le massacre de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne exhorte la communauté internationale à agir contre les massacres

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)