Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

Moyen-orient

Pour l'ONU, la majorité des victimes du massacre de Houla ont été exécutées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2012

La plupart des 108 victimes de la tuerie de Houla ont été sommairement exécutées par des miliciens pro-régime, selon un rapport du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme. Moins de 20 personnes sont mortes sous les bombardements.

AFP - La majorité des victimes du massacre de Houla en Syrie ont été exécutées, selon les premiers résultats d'une enquête de l'ONU, a annoncé mardi un porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, Rupert Colville.

"On croit que moins de 20 des 108 assassinats peuvent être attribués à des tirs d'artillerie et de tanks", a déclaré M. Colville, lors d'un point presse.

"La plupart des autres victimes (...) ont été sommairement exécutées lors de deux incidents différents" qui ont été perpétrés selon des habitants par des miliciens pro-régime "chabiha", a-t-il ajouté.

Invoquant des raisons de sécurité, M. Colville a refusé de dire aux médias qui étaient les enquêteurs de l'ONU en charge du dossier.

Il a par ailleurs souligné que le Haut commissariat espère qu'"il y aura un rapport détaillé" sur le massacre de Houla.

"Au minimum il y aura un rapport de la commission d'enquête sur la Syrie", qui est mandaté par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Vendredi, quelque 108 personnes, dont 49 enfants, ont été tués dans le massacre de Houla, selon l'ONU.

Damas a de son côté nié "totalement toute responsabilité gouvernementale dans ce massacre terroriste".

Téhéran et Pékin, qui soutiennent Damas, ont condamné ce carnage, tout en estimant qu'il fallait identifier les responsables, tentant ainsi d'exonérer les autorités.

Une commission conjointe armée-justice, chargée par Damas d'enquêter sur ces violences, doit publier ses conclusions mercredi.

"Ce qui est très clair, c'est que ce fut un événement absolument abominable qui a eu lieu à Houla et au moins une partie substantielle (...) étaient des exécutions sommaires de civils, y compris de femmes et d'enfants", a dénoncé pour sa part M. Colville à Genève.

"À ce stade, il semble que familles entières ont été tuées dans leurs maisons", a-t-il dit.

Première publication : 29/05/2012

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan tentera de sauver son plan de paix après la tuerie de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan se dit "horrifié" par le massacre de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne exhorte la communauté internationale à agir contre les massacres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)