Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

Moyen-orient

Pour l'ONU, la majorité des victimes du massacre de Houla ont été exécutées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2012

La plupart des 108 victimes de la tuerie de Houla ont été sommairement exécutées par des miliciens pro-régime, selon un rapport du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme. Moins de 20 personnes sont mortes sous les bombardements.

AFP - La majorité des victimes du massacre de Houla en Syrie ont été exécutées, selon les premiers résultats d'une enquête de l'ONU, a annoncé mardi un porte-parole du Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, Rupert Colville.

"On croit que moins de 20 des 108 assassinats peuvent être attribués à des tirs d'artillerie et de tanks", a déclaré M. Colville, lors d'un point presse.

"La plupart des autres victimes (...) ont été sommairement exécutées lors de deux incidents différents" qui ont été perpétrés selon des habitants par des miliciens pro-régime "chabiha", a-t-il ajouté.

Invoquant des raisons de sécurité, M. Colville a refusé de dire aux médias qui étaient les enquêteurs de l'ONU en charge du dossier.

Il a par ailleurs souligné que le Haut commissariat espère qu'"il y aura un rapport détaillé" sur le massacre de Houla.

"Au minimum il y aura un rapport de la commission d'enquête sur la Syrie", qui est mandaté par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Vendredi, quelque 108 personnes, dont 49 enfants, ont été tués dans le massacre de Houla, selon l'ONU.

Damas a de son côté nié "totalement toute responsabilité gouvernementale dans ce massacre terroriste".

Téhéran et Pékin, qui soutiennent Damas, ont condamné ce carnage, tout en estimant qu'il fallait identifier les responsables, tentant ainsi d'exonérer les autorités.

Une commission conjointe armée-justice, chargée par Damas d'enquêter sur ces violences, doit publier ses conclusions mercredi.

"Ce qui est très clair, c'est que ce fut un événement absolument abominable qui a eu lieu à Houla et au moins une partie substantielle (...) étaient des exécutions sommaires de civils, y compris de femmes et d'enfants", a dénoncé pour sa part M. Colville à Genève.

"À ce stade, il semble que familles entières ont été tuées dans leurs maisons", a-t-il dit.

Première publication : 29/05/2012

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan tentera de sauver son plan de paix après la tuerie de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan se dit "horrifié" par le massacre de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne exhorte la communauté internationale à agir contre les massacres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)