Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

EUROPE

Nouveau séisme dans le nord de l'Italie, au moins 16 morts

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2012

Un puissant séisme s'est produit ce mardi dans le nord de l'Italie, neuf jours après le tremblement de terre qui a fait six morts et des milliers de déplacés près de Bologne. Au moins 16 personnes sont mortes et des centaines d'autres blessées.

AFP - Seize personnes ont été tuées et 350 blessées lors du séisme survenu mardi dans le nord-est de l'Italie, neuf jours après un autre tremblement de terre qui avait fait six morts dans cette région au tissu dense de PME agricoles et industrielles, selon un bilan de la protection civile italienne.

Peu avant 20H00 GMT, une seule personne était encore portée disparue, selon la même source.

Vers 19H00 GMT, une femme a été extraite vivante de décombres à Cavezzo, ont annoncé les pompiers italiens.

Le président de l'Institut national de géophysique et de vulcanologie (INGV), Stefano Gresta, s'est montré préoccupé pour la suite: "La séquence (des secousses) sera longue et on ne peut exclure que d'autres séismes forts puissent se produire".

Selon les autorités de la région d'Emilie-Romagne, 5.000 personnes ont été évacuées après les nouvelles secousses de mardi, venant s'ajouter aux 7.500 privées de toit ou trop angoissées pour rester chez elles qui sont installées dans près de 90 campements de fortune (écoles, terrains de sport, hôtels) depuis le séisme du 20 mai.

De nouveaux logements provisoires ont été aménagés et à Crevalcore, deux trains spéciaux équipés de couchettes pourront accueillir 450 personnes.

Selon l'INGV, le nouveau séisme de magnitude 5,8 s'est produit à 07H00 GMT, à 10 km de profondeur. Puis mi-journée, de nouvelles secousses supérieures à la magnitude 5 également superficielles ont secoué la même zone.

Sur les 16 morts, trois -- deux ouvriers, un Marocain et un Indien, et un ingénieur italien -- sont morts dans l'effondrement de leur usine à San Felice sul Panaro.

Trois personnes sont également décédées à Mirandola dont deux dans la destruction de l'usine BBG (mécanique biomédicale).

Trois autres personnes sont mortes à Concordia, ainsi que le curé de Rovereto di Novi.

Quatre personnes sont aussi décédées à Cavezzo, dont une sous les décombres d'une fabrique de meubles.

Deux salariés d'une entreprise de matériel médical ont été trouvés morts à Medolla.

"J'éprouve tant de douleur, je suis sans mots, je n'ai plus de larmes. Quand tu connais des gens depuis une dizaine d'années...", soupire Daniel, la trentaine, un ouvrier de l'usine Meta de San Felice sul Panaro, à côté d'un hangar de briques coupé en deux.

Selon un collègue de l'ouvrier marocain décédé, ce dernier était effrayé à l'idée de revenir travailler après les dégâts causés dans l'usine par le séisme du 20 mai. "Ils nous font travailler alors que le bâtiment est tout fissuré", lui aurait-il confié.

A Medolla, sous les gravats de l'entreprise Haemotronic, les secouristes s'affairaient pour sortir les corps de trois salariés pris au piège.

"Nous en avons repéré deux" qui sont "morts" mais "nous ne les avons pas encore récupérés", il "faudra beaucoup de temps", a déclaré Marco Pellacani, coordinateur sanitaire des secouristes.

Parmi les deux cents militaires, pompiers, carabiniers ou policiers participant aux secours à Medolla, l'espoir que le dernier salarié soit en vie semble faible.

La fédération de football a annulé le match amical Italie-Luxembourg prévu dans la soirée à Parme, dans le cadre de la préparation à l'Euro 2012.



Minute de silence à l'Opéra de Rome

-----------------------------------



Dans cette région prospère en raison de la présence de nombreuses PME, le nouveau séisme a fait quelque 15 millions d'euros de dégâts dans le secteur du vinaigre balsamique, produit apprécié des gastronomes dont les bouteilles les plus précieuses peuvent se vendre à 1.500 euros le litre.

Les secousses ont aussi endommagé le patrimoine culturel local en particulier des églises, comme celle de Brescello, qui est connue par de nombreux Italiens comme l'église du célèbre Don Camillo joué par Fernandel.

Le célèbre Palais ducal de Mantoue a subi des dégâts avec un déplacement de l'axe du clocher de la basilique palatine.

Le séisme a été ressenti dans tout le centre-nord de l'Italie, de Bolzano, près de la frontière avec l'Autriche, jusqu'en Toscane en passant par Milan, incitant les autorités à évacuer écoles et bâtiments publics ou à interrompre provisoirement la circulation des trains comme autour de Bologne.

Des moments de panique ont été enregistrés à Venise où une statue est tombée, effleurant une passante, à deux pas de la gare. A titre préventif, le célèbre théâtre de la Fenice a suspendu une représentation de la Bohème de Puccini, mardi soir.

Par précaution, les milliers de salariés des usines Ferrari, Ducati et Lamborghini de la zone ont été renvoyés chez eux tandis que toutes les écoles de la zone sinistrée seront fermées mardi et mercredi.

"Je garantis que l'Etat fera tout ce qu'il doit faire dans les plus brefs délais pour garantir le retour à une vie normale dans cette région importante pour l'Italie", a déclaré le chef du gouvernement Mario Monti.

Le maestro Riccardo Muti, la voix brisée par l'émotion, a demandé une minute de silence avant la représentation d'"Attila" de Verdi à l'Opéra de Rome.

Le pape a exprimé "sa grande douleur", à travers son porte-parole le père Federico Lombardi, qui a toutefois confirmé la présence du souverain pontife aux rencontres mondiales de la Famille de vendredi à dimanche à Milan (nord).

Depuis une dizaine de jours, l'Italie a enregistré près de 800 secousses ou répliques du séisme du 20 mai dont l'épicentre était proche de Ferrare, dont 70 dans un périmètre circonscrit aux villes de Modène et Ferrare, une zone pourtant considérée comme peu sismique.

A la suite du séisme du 20 mai, le gouvernement avait proclamé l'état de catastrophe naturelle pour cette région et avait affecté 50 millions d'euros aux premières opérations d'assistance dans cette zone.

 

Première publication : 29/05/2012

  • ITALIE

    Au moins six morts après un séisme au nord de Bologne

    En savoir plus

  • ITALIE

    Un séisme de magnitude 5,7 frappe le nord-est de l'Italie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)