Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

L'ex-président libérien Charles Taylor condamné à 50 ans de prison

Vidéo par Meriem AMELLAL

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2012

Le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) a condamné l'ex-président libérien Charles Taylor, âgé de 64 ans, à 50 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, commis entre 1996 et 2002 en Sierra Leone.

AFP - L'ancien président du Liberia Charles Taylor a été condamné mercredi à 50 ans de prison par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) qui l'avait reconnu coupable le 26 avril de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre.

"La chambre vous condamne unanimement à une peine unique de 50 ans d'emprisonnement", a déclaré le juge samoan Richard Lussick, lors d'une audience publique à Leidschendam, dans la banlieue de La Haye.

"L'accusé est responsable d'avoir aidé et encouragé, ainsi que d'avoir planifié, certains des crimes les plus haineux de l'histoire de l'humanité", a ajouté le juge Lussick, pour justifier la peine.

Charles Taylor, 64 ans, purgera sa peine en Grande-Bretagne en vertu d'un accord avec le TSSL qui ne prononce pas de peine de prison à vie mais fixe un certain nombre d'années de prison.

L'accusation avait "recommandé" le 3 mai une peine de 80 ans de prison, jugée "disproportionnée et excessive" par la défense de l'ancien président, premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire international de Nuremberg.

Président de la Sierra Leone de 1997 à 2003, Charles Taylor, arrêté en 2006 au Nigeria, avait été reconnu coupable le 26 avril de onze chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre, dont viol, meurtre et pillage, commis entre 1996 et 2002 en Sierra Leone.

M. Taylor a, selon les juges, "aidé et encouragé" une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone dans le but d'exploiter ses diamants, pendant une guerre civile qui avait fait 120.000 morts entre 1991 et 2001, marquée par des nombreux actes de cannibalisme et mutilations.

Le procès de Charles Taylor, délocalisé de Freetown à Leidschendam en 2006 pour des raisons de sécurité, s'était ouvert le 4 juin 2007 et achevé le 11 mars 2011.

Maître Courtenay Griffiths, avocat de Charles Taylor

 

Première publication : 30/05/2012

  • LIBERIA

    Une peine de 80 ans de prison requise contre Charles Taylor

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Charles Taylor déclaré coupable de crimes de guerre en Sierra Leone

    En savoir plus

  • LIBERIA

    L'ex-président Charles Taylor a collaboré avec la CIA, selon le Boston Globe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)