Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

SPORT

Mondial-2014 : Absents de la CAN-2012, le Cameroun et la RDC sont attendus au tournant

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 06/06/2012

Absents de la dernière CAN, les Lions indomptables du Cameroun reçoivent le 2 juin les Léopards de la RDC à l'occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Les deux équipes misent sur les "sorciers blancs" français pour décrocher leur sésame.

Première journée des éliminatoires pour le Mondial qui se déroulera au Brésil en 2014 et premier choc. Les Camerounais, quadruples champions d’Afrique, accueillent samedi 2 juin les Congolais qui ont, eux, gagné à deux reprises la compétition continentale. Bien que ces deux sélections ont traversé ces dernières années un passage à vide, elles sont bien décidées à reconquérir chacune leur place d’antan.

Après leur élimination à la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN), l’heure de la restructuration a sonné pour les deux équipes. Pour ne pas revivre cette mauvaise expérience, elles se sont tournées, une fois encore, vers des "sorciers blancs" et sont ainsi chacune entraînée par un Français. La qualification aux prochains rendez-vous sportifs, la CAN-2013 et le Mondial-2014, en dépend.

Lavagne et Le Roy, deux Français à la rescousse

La Fédération camerounaise de football a ainsi fait appel au Français Denis Lavagne, ex-manager général du Coton Sport de Garoua, en remplacement de l’Espagnol Javier Clemente, remercié pour n’avoir pas pu qualifier les Lions indomptable à la phase finale de la CAN. Objectif assigné au nouveau sélectionneur : décrocher des billets qualificatifs pour les deux grandes compétitions à venir.

But d'Eric Choupo-Moting (Guinée-Bissau - Cameroun)

Après avoir réussi une belle entame des matchs qualificatifs de la CAN en battant la Guinée-Bissau (1-0), le nouveau sélectionneur du Cameroun se penche sur le Mondial. "Il faudra être présent dès le premier match et montrer qu’on est prêt", a indiqué Denis Lavagne. "Il va falloir prendre trois points face à la République démocratique du Congo et la Libye", a-t-il ajouté.

Pour y arriver, les joueurs camerounais sélectionnés - sans Samuel Eto’o toujours suspendu - ont passé une semaine de préparation à Metz, ville où Rigobert Song, ancien capitaine des Lions aujourd’hui manager de l’équipe nationale, a évolué pendant quatre belles saisons de l’histoire du club (1994-1998).

La première journée des éliminatoires de Brésil-2014 - Zone Afrique

01/06 Ghana - Lesotho
01/06 Egypte - Mozambique
02/06 RCA - Botswana
02/06 Cameroun - RDC
02/06 Kenya - Malawi
02/06 Sierra Leone - Cap-Vert
02/06 Gambie - Maroc
02/06 Côte d'Ivoire - Tanzanie
02/06 Tunisie - Guinée E.
02/06 Burkina Faso - Congo
02/06 Sénégal - Libéria
02/06 Soudan - Zambie
02/06 Algérie - Rwanda
03/06 RSA - Ethiopie
03/06 Zimbabwe - Guinée
03/06 Togo - Libye
03/06 Niger - Gabon
03/06 Nigeria - Namibie
03/06 Bénin - Mali
03/06 Angola - Ouganda

De leur côté, les Congolais ont aussi rappelé un autre Français aux commandes de la sélection nationale : Claude Le Roy. Les Léopards ne sont plus parvenus à se qualifier à une phase finale de la Coupe du monde depuis leur première participation en 1974. Alors que les Camerounais en sont à leur sixième participation (1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010). Et ils ont été absents lors de trois dernières Coupes d’Afrique des nations.

Le retour de Claude Le Roy - qui a entraîné déjà la sélection congolaise entre 2004 et 2006 - viserait donc à redorer l’image du football congolais. Mais les moyens ne suivent pas toujours : les primes des joueurs ne sont pas toujours versées, les visas parfois octroyés en retard et le paiement des salaires du staff technique n'arrive pas toujours en temps et heure.

Début mai, la sélection nationale a même dû annuler son stage à Ajaccio. Pire encore, le technicien français a refusé au début de la semaine passée de rejoindre ses joueurs finalement regroupés à Lubumbashi, avant le versement des fonds nécessaires à cette préparation.

Pour calmer les esprits, une partie de la somme exigée a été libérée et le "sorcier blanc" de la RDC a finalement rejoint ses poulains au sud du pays pour mettre les dernières stratégies au point avant le match contre le Cameroun.

 

Première publication : 30/05/2012

  • FOOTBALL

    Lavagne : "L’absence de Samuel Éto’o peut profiter à certains joueurs"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Début de la course à la CAN 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)