Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un français sur deux est imposable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

SPORT

Faciles vainqueurs de la Serbie, les Bleus montent en puissance

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2012

À moins de deux semaines de son entrée en lice dans l'Euro, l'équipe de France s'est imposée avec la manière contre la Serbie (2-0), en match de préparation. Franck Ribéry et Florent Malouda ont inscrit les buts de la victoire.

REUTERS - L'équipe de France de football a enregistré jeudi son vingtième match sans défaite en s'imposant de belle manière (2-0) face à la Serbie en match de préparation au Championnat d'Europe des nations.

Des buts dans le premier quart d'heure de Franck Ribéry, enfin brillant chez les Bleus, et de Florent Malouda, d'un magnifique tir des trente mètres, ont consacré la supériorité de Tricolores particulièrement séduisants dans la première période.

A moins de deux semaines de son entrée dans l'Euro le 11 juin contre l'Angleterre, les hommes de Laurent Blanc montent en puissance et affichent notamment un gros potentiel en attaque.

Comme il l'avait annoncé la veille, Laurent Blanc a procédé à pas moins de sept changements par rapport à l'équipe victorieuse de l'Islande (3-2) dimanche à Valenciennes.

Seuls Philippe Mexès, Yohan Cabaye, Samir Nasri et Karim Benzema ont conservé leur place de titulaire, le sélectionneur faisant de ce deuxième match de préparation un nouveau banc
d'essai.

Il devrait aligner mardi prochain, lors de la dernière
rencontre préparatoire au Mans face à l'Estonie, une formation
proche de celle qui affrontera l'Angleterre en ouverture du
tournoi, le 11 juin à Donetsk.

Parmi les joueurs de retour dans le onze de départ figure le milieu de terrain défensif Yann M'Vila, qui ne restera que quelques instants sur le terrain.

M' Vila en larmes

Touché à la cheville droite par l'attaquant serbe Dusan Tadic, il est contraint au bout de quatre minutes de laisser sa place au Marseillais Alou Diarra.

C'est en larmes que le jeune Rennais, 21 ans, regagne les vestiaires. Il reviendra sur le banc français en seconde mi-temps avec un bandage autour de la cheville mais sans béquille.

Ce coup du sort n'empêche pas les Bleus de commencer à développer leur jeu, notamment sur le flanc gauche où l'association entre Florent Malouda et Franck Ribéry semble bien fonctionner.

C'est de ce côté gauche que vient le premier but français. Un centre tendu de Gaël Clichy est repoussé par le gardien serbe Zeljko Brkic et Ribéry, à l'affût, inscrit son deuxième but en deux rencontres, confirmant enfin son retour au premier plan en
sélection (1-0, 11e).

Un une-deux Malouda-Benzema est bien près de faire mouche, mais l'avant-centre du Real Madrid voit sa tentative détournée en corner par Brkic.

Les Français, qui font une entame de match bien plus convaincante que face à l'Islande, vont vite aggraver le score sur un tir canon de Florent Malouda des trente mètres qui laisse le portier serbe sans réaction (2-0, 15e).

Empruntés quatre jours plus tôt à Valenciennes, les Français commencent à récolter sur la pelouse du stade Auguste Delaune les fruits de leur travail en stage et se montrent très entreprenants, Samir Nasri, Benzema et Ribéry se jouant souvent
de la défense adverse.

Ribéry déchaîné

Les Serbes en sont réduits à des expédients pour éviter que l'addition ne se corse avant la mi-temps sur plusieurs occasions de Benzema et Nasri, avec souvent Ribéry, déchaîné, à l'origine de l'action.

La Serbie revient après la pause avec la volonté de combler son retard. Un coup franc du capitaine Branislav Ivanovic pour pied haut de Mexès est dévié au-dessus de la barre par Hugo Lloris.

Les Bleus continuent cependant de contrôler la rencontre, et Ribéry d'offrir un festival, pour le plus grand plaisir des quelque 20.000 spectateurs qui scandent son nom.

L'attaquant du Bayern Munich sort à l'heure de jeu sous les applaudissements, de même que Yohan Cabaye et Karim Benzema. Ils sont remplacés respectivement par Jérémy Ménez, Marvin Martin et Olivier Giroud.

Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Philippe Mexès de céder sa place à Adil Rami, Laurent souhaitant évaluer l'efficacité de la paire Koscielny-Rami.

Le rythme de la rencontre baisse nettement en intensité en fin de match, la France se contentant de gérer son avance face à une Serbie plus audacieuse, mais qui peine à véritablement inquiéter Lloris.

Après un décrassage vendredi matin à Reims, les joueurs bénéficieront de deux jours de détente en famille, avant de se retrouver dimanche midi à Clairefontaine. Ils seront alors à quatre jours du départ en Ukraine.
 

Première publication : 31/05/2012

  • FOOTBALL - EURO-2012

    Des Bleus remaniés affrontent la Serbie

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : Gourcuff et Yanga-Mbiwa restent à quai

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Bleus arrachent de justesse la victoire à l'Islande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)