Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

SPORT

Nouvel entraîneur des Éléphants, Sabri Lamouchi peine à convaincre

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 31/05/2012

La nomination de Sabri Lamouchi à la tête de la sélection ivoirienne de football a été fraîchement accueillie dans le milieu sportif ivoirien. Pour convaincre, le Français doit réussir sa première sortie, samedi, face à la Tanzanie.

Après la défaite des Éléphants en finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN), la Fédération ivoirienne de football (FIF) a décidé de se séparer de François Zahoui, qui était aux commandes de l’équipe nationale ivoirienne depuis 2010.

Mais l’annonce de son remplacement par l'ex-international français Sabri Lamouchi a surpris les Ivoiriens. Ces derniers s’attendaient à voir arriver un coach chevronné pour conduire l’une des meilleures équipes africaines actuelles aux éliminatoires de la CAN-2013 et du Mondial-2014.

Ancien joueur de l’équipe de France - il compte 12 sélections -, Lamouchi peut certes brandir quelques trophées remportés, en tant que footballeur, comme la Coupe d’Italie avec Parme en 2002, le championnat de France de Ligue 1 avec l’AS Monaco en 2000, mais aussi le doublé championnat-Coupe de France avec l’AJ Auxerre, en 1996. Ce qui, cependant, n'en fait pas un entraîneur...

"Un pari risqué" pour la Côte d’Ivoire

La première journée des éliminatoires de Brésil-2014 - Zone Afrique

01/06 Ghana - Lesotho
01/06 Egypte - Mozambique
02/06 RCA - Botswana
02/06 Cameroun - RDC
02/06 Kenya - Malawi
02/06 Sierra Leone - Cap-Vert
02/06 Gambie - Maroc
02/06 Côte d'Ivoire - Tanzanie
02/06 Tunisie - Guinée E.
02/06 Burkina Faso - Congo
02/06 Sénégal - Libéria
02/06 Soudan - Zambie
02/06 Algérie - Rwanda
03/06 RSA - Ethiopie
03/06 Zimbabwe - Guinée
03/06 Togo - Libye
03/06 Niger - Gabon
03/06 Nigeria - Namibie
03/06 Bénin - Mali
03/06 Angola - Ouganda

"Quelle mouche a bien piqué la FIF pour choisir un illustre inconnu ?", s’interroge en effet l’Inter. Pour ce quotidien ivoirien, "ceux qui ont réclamé à cor et à cri un sélectionneur expatrié doivent sans doute s’étrangler de colère et d’indignation".

Un sentiment d’incompréhension partagé par un autre journal ivoirien, Le Patriote, qui considère que la FIF fait "un pari risqué" en nommant Sabri Lamouchi. "C’est un joueur qui n’a eu le statut d’entraîneur qu'il y a dix jours avec l’acquisition de son diplôme d’entraîneur professionnel de football (DEPF)", écrit-t-il.

L'intéressé lui-même ne s’en cache pas. "Ils ont totalement raison : je suis un jeune entraîneur", a reconnu le technicien français lors de son premier point de presse tenu, ce jeudi, à Abidjan. Avant d'ajouter toutefois qu'il a tout à fait "la légitimité" pour diriger une sélection nationale car, "aujourd’hui, le monde du football a changé", explique-t-il, soulignant l’arrivée d’"une nouvelle génération d’entraîneurs" dans les clubs européens.

"Sabri Lamouchi n’est pas un entraîneur au rabais"

En attendant l’adhésion des supporters ivoiriens, le nouveau technicien des Éléphants peut déjà compter sur le soutien de ses joueurs et sur celui de la fédération. "Sabri Lamouchi est l’homme de la situation : ce n’est pas un entraîneur au rabais", assure ainsi Augustin Sidy Diallo, président de la FIF. "Et puis, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon", ajoute-t-il, appelant les Ivoiriens à "le juger sur les résultats".

Ils n’attendront pas longtemps. Le premier test pour Lamouchi pointe déjà à l’horizon. Arrivé en début de semaine, il ne bénéficie que de deux jours pour préparer la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 face à la Tanzanie, ce samedi.

Mais Sabri Lamouchi, lui, regarde plus loin. "C’est un challenge excitant : faire tout ce qu’il faut pour que les Éléphants jouent bien, se qualifient et ramènent une coupe à Abidjan". Ce serait une première depuis le sacre à la CAN, en 1992. Un rêve pour Didier Drogba et ses coéquipiers...

 

Première publication : 31/05/2012

  • FOOTBALL

    Sabri Lamouchi, nouveau sélectionneur de la Côte d'Ivoire

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Drogba, le parcours d’un champion formé en France

    En savoir plus

  • CAN-2012

    Le rêve brisé de la Côte d’Ivoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)