Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Moyen-orient

Le chef de l'ASL exhorte Kofi Annan à reconnaître l'échec de son plan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2012

Le commandant de l'Armée syrienne libre (ASL) Riad al Asaad, a rejeté l'ultimatum de 48 heures lancé par un autre responsable au régime et a demandé à Kofi Annan de reconnaître l'échec de son plan, afin de pouvoir reprendre les armes.

REUTERS - Riad al Asaad, commandant de l'Armée syrienne libre (ASL), a exhorté jeudi Kofi Annan à reconnaître l'échec de son plan de cessez-le-feu en Syrie, rapporte la chaîne de télévision Al Djazira.

La trêve négociée par l'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe est théoriquement en vigueur depuis le 12 avril. Si l'ancien secrétaire général de l'Onu en admettait l'échec, souligne le colonel Asaad, les insurgés pourraient reprendre les armes.

Il a également rejeté l'ultimatum de 48 heures lancé mercredi par un autre responsable de l'ASL au régime de Bachar al Assad avant une reprise des combats.

"Il n'y a pas d'ultimatum, mais nous voulons que Kofi Annan publie une déclaration annonçant l'échec de son plan, de sorte que nous soyions libres de mener toute opération militaire contre le régime", a-t-il dit à Al Djazira, affirmant que les forces insurgées avaient jusque-là respecté leurs engagements.

Première publication : 31/05/2012

  • SYRIE

    Les rebelles lancent un ultimatum à Damas pour appliquer le plan d'Annan

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Hollande n'exclut pas une intervention armée sous mandat de l'ONU en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan appelle Bachar al-Assad à prendre des mesures "courageuses"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)