Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

Moyen-orient

Le chef de l'ASL exhorte Kofi Annan à reconnaître l'échec de son plan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/05/2012

Le commandant de l'Armée syrienne libre (ASL) Riad al Asaad, a rejeté l'ultimatum de 48 heures lancé par un autre responsable au régime et a demandé à Kofi Annan de reconnaître l'échec de son plan, afin de pouvoir reprendre les armes.

REUTERS - Riad al Asaad, commandant de l'Armée syrienne libre (ASL), a exhorté jeudi Kofi Annan à reconnaître l'échec de son plan de cessez-le-feu en Syrie, rapporte la chaîne de télévision Al Djazira.

La trêve négociée par l'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe est théoriquement en vigueur depuis le 12 avril. Si l'ancien secrétaire général de l'Onu en admettait l'échec, souligne le colonel Asaad, les insurgés pourraient reprendre les armes.

Il a également rejeté l'ultimatum de 48 heures lancé mercredi par un autre responsable de l'ASL au régime de Bachar al Assad avant une reprise des combats.

"Il n'y a pas d'ultimatum, mais nous voulons que Kofi Annan publie une déclaration annonçant l'échec de son plan, de sorte que nous soyions libres de mener toute opération militaire contre le régime", a-t-il dit à Al Djazira, affirmant que les forces insurgées avaient jusque-là respecté leurs engagements.

Première publication : 31/05/2012

  • SYRIE

    Les rebelles lancent un ultimatum à Damas pour appliquer le plan d'Annan

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Hollande n'exclut pas une intervention armée sous mandat de l'ONU en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan appelle Bachar al-Assad à prendre des mesures "courageuses"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)