Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

EUROPE

Les Irlandais disent "oui" au pacte budgétaire européen

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2012

Le gouvernement peut souffler. Les électeurs irlandais ont approuvé le pacte budgétaire européen à une large majorité de 60% des votants lors du référendum de jeudi, selon les résultats officiels proclamés.

AFP - Les Irlandais ont approuvé à 60,3% des suffrages exprimés le pacte budgétaire européen soumis à référendum jeudi, a annoncé la responsable des opérations de dépouillement Riona Ni Flanghaile.

Le "oui" a remporté 955.091 suffrages, contre 629.088 pour le "non", lors de ce scrutin où le Premier ministre Enda Kenny avait appelé à voter en faveur du pacte, a-t-elle précisé.

"Il s'agit d'un fort vote de confiance (...). Ce sera vu ainsi à l'étranger", a immédiatement réagi la ministre de la Protection sociale Joan Burton, directrice de la campagne référendaire au sein du parti travailliste, membre de la coalition gouvernementale.

L'Irlande est le seul pays de l'Union européenne à avoir soumis à référendum le pacte bugdétaire européen, qui prévoit des règles strictes en matière de déficit, sous peine

Le gouvernement irlandais est soulagé par le résultat du scrutin

de sanctions.

Une victoire du "non" n'aurait pas empêché l'application du texte, qui doit être ratifié par 12 pays pour entrer en vigueur, mais aurait envoyé un signe très négatif alors que la zone euro s'enfonce dans la crise.

Les pays qui ratifient ce texte pourront obtenir des fonds de l'UE en cas de difficulté financière, via le Mécanisme européen de stabilité (MES) qui entrera en vigueur en juillet.

L'Irlande bénéficie déjà d'un plan de sauvetage du Fonds monétaire européen (FMI) et de l'UE de 85 milliards d'euros depuis fin 2010.

 

Première publication : 01/06/2012

  • IRLANDE

    Les Irlandais se prononcent par référendum sur le pacte budgétaire européen

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La récession rattrape l'Irlande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)