Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

L’État turc est "extrêmement faible", selon l'historien Edhem Eldem

En savoir plus

L’invité du jour

Turquie : "Des fraudes sont possibles, mais qui ne remettent pas en cause le résultat"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'économie turque en surchauffe

En savoir plus

Pas 2 Quartier

La ferme plutôt que du ferme

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Déclassifions les archives sur le génocide rwandais"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Crise migratoire en Europe : le "crash test" ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

Moyen-Orient

Un navire russe contenant des armes a fait escale en Syrie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2012

Selon des responsables occidentaux, un navire russe a accosté le 26 mai au port de Tartous, sur la côte méditerranéenne de la Syrie, avec une grande quantité d'armes à bord destinées au gouvernement de Damas, un des principaux clients de Moscou.

REUTERS - Un navire russe avec à son bord, selon des responsables occidentaux, une grande quantité d’armes destinées au gouvernement de Damas a fait escale le week-end dernier dans le port de Tartous, sur la côte méditerranéenne de la Syrie, a annoncé jeudi un groupe de défense des droits de l’homme.

« Les dernières bases de données relatives au transport maritime montrent que le navire ‘Professor Katsman’ a effectivement accosté au port de Tartous le 26 mai 2012 avant de repartir pour Le Pirée », a déclaré Sadia Hamid, de Human Rights First.
 
Ses propos ont été confirmés par des responsables occidentaux. D’après leur version des événements, le navire transportait des armes pour le gouvernement syrien.  
 
Un porte-parole de la représentation russe auprès des Nations unies a indiqué qu’il allait examiner la question.
 
Human Rights First surveillait le bateau depuis le 25 ou le 27 mai, a précisé Sadia Hamid, et a découvert qu’à un certain moment, le 26 mai, le transpondeur du navire semblait avoir été coupé.
 
La Syrie fait partie des principaux clients de la Russie en matière d’armement. Les Etats-Unis et l’Union européenne souhaitent que le Conseil de sécurité de l’Onu impose des sanctions à Damas, et notamment un embargo sur les armes, après 14 mois de soulèvement contre le président Bachar al Assad.
 
Mais la Russie, qui dispose avec la Chine d’un droit de veto au Conseil de sécurité, est opposée à des sanctions et refuse de suspendre les ventes d’armes à Damas.
 

 

Première publication : 01/06/2012

  • SYRIE- RUSSIE

    Moscou appelle le régime syrien à être "plus actif" dans l'application du plan Annan

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À Berlin et Paris, Vladimir Poutine sous pression sur le dossier syrien

    En savoir plus

  • ONU

    Moscou refuse un "soutien total" du Conseil au plan de la Ligue arabe sur la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)