Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

SPORT

À Roland-Garros, les favoris sont au rendez-vous

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 03/06/2012

Le troisième tour du tournoi de Roland-Garros n’aura pas réservé de grosses surprises parmi les favoris. Nadal, Djokovic, Federer, Murray et Tsonga se sont qualifiés sans encombre pour les huitièmes de finale qui débutent ce dimanche.

Dans le tableau masculin, la hiérarchie n’a pas été bousculée à Roland-Garros. Djokovic (n°1 mondial), Nadal (2), Federer (3), Murray (4), Tsonga (5), Ferrer (6), Berdych (7), Tipsarevic (8) et Del Potro (9) ont tous réussi à se hisser en huitièmes de finale du tournoi du Grand Chelem. Pour autant, tous n'ont pas impressionné, à l’image de Roger Federer.

Le Suisse n'a pas encore complètement trouvé ses automatismes sur les courts de la Porte d’Auteuil. Après avoir concédé un set au tour précédent face au modeste Roumain Adrian Ungur, le Bâlois en a abandonné un autre au Français Nicolas Mahut (6-3, 4-6, 6-2, 7-5). "J'ai eu un peu de mal. J'ai encore besoin de m'adapter aux balles et à la surface. J'aurais quand même aimé jouer un peu mieux", a expliqué le joueur.

Ce dimanche, Federer devrait toutefois être encore relativement tranquille face au jeune David Goffin, considéré à 21 ans comme le plus grand espoir belge. Vendredi, il est devenu le premier "lucky loser" à atteindre les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis 17 ans.

Del Potro - Berdych, choc des huitièmes

L'affiche de ces huitièmes de finale mettra aux prises l'Argentin Juan Martin Del Potro, tête de série n°9, au Tchèque Tomas Berdych (n°7). Après deux premiers tours difficiles, Del Potro, demi-finaliste à Paris en 2009, a tranquillement écarté le Croate Marin Cilic (6-3, 7-6, 6-1). Berdych a lui eu beaucoup plus de mal à se défaire (6-4, 3-6, 6-7, 6-4, 6-4) de Kevin Anderson. "Je m'attendais à ce que ce soit très dur. Il joue très bien. C'était très serré", a confié le Tchèque à l’issue de la rencontre.

Qualification beaucoup plus aisée en revanche pour Andy Murray. Le Britannique, pris de spasmes au dos jeudi face au Finlandais Jarkko Nieminen, avait longuement contemplé l'idée d'abandonner, avant de se décider à insister. Bien lui en a pris, puisqu'il a disposé samedi du Colombien Santiago Giraldo (6-3, 6-4, 6-4). Murray, qui a atteint au moins les demi-finales des cinq derniers tournois du Grand Chelem, rencontrera au prochain tour Richard Gasquet.

Le Français s'est qualifié samedi en battant l'Allemand Tommy Haas en quatre sets 6-7, 6-3, 6-0, 6-0, égalant là son meilleur résultat obtenu l'année dernière à Paris.

Ferrer, Nadal et Djokovic n'ont pas perdu de temps

Sur les courts également samedi, l'Espagnol David Ferrer qui a corrigé Mikhail Youzhny en trois sets 6-0, 6-2, 6-2. Par dépit, le Russe a inscrit le mot "sorry" avec la pointe de sa chaussure sur la terre battue du court Suzanne Lenglen, ce qui lui a valu la sympathie du public parisien. Au prochain tour, Ferrer affrontera son compatriote Marcel Granollers, tombeur du Français Paul-Henri Mathieu.

Un autre Espagnol a brillé hier, c'est le tenant du titre, Rafael Nadal. A la veille de son 26e anniversaire, le numéro 2 mondial a expédié l’Argentin Schwank 6-1, 6-3, 6-4. Le Majorquin rencontrera lundi un autre Argentin en 8e de finale, Juan Monaco.

Pas de soucis aussi pour le numéro 1 mondial Novak Djokovic. Le Serbe n'a laissé vendredi que cinq jeux (6-1, 6-2, 6-2) au 286e mondial, le Français Nicolas Devilder. L'Italien Andreas Seppi, son adversaire ce dimanche, ne devrait pas lui poser trop de soucis.

A suivre également ce dimanche, le match entre deux joueurs qui se connaissant très bien le Français Jo-Wilfried Tsonga et le Suisse Stanislas Wawrinka. Les deux hommes s’étaient affrontés l’année dernière sur la terre battue parisienne et c’est le Suisse qui avait emporté le match.

Première publication : 02/06/2012

COMMENTAIRE(S)