Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

EUROPE

Un millier de bateaux paradent pour fêter le jubilé d'Elisabeth II

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2012

Malgré le temps pluvieux, les festivités du jubilé de diamant de la reine Elisabeth, montée sur le trône il y a 60 ans, se poursuivent ce dimanche à Londres par un défilé d'un millier de navires le long de la Tamise.

AFP - Des millions de Britanniques ont bravé la pluie dimanche pour célébrer le jubilé de diamant d'Elizabeth II au faîte de sa popularité à 86 ans, lors d'une parade grandiose d'un millier d'embarcations sur la Tamise et d'innombrables "parties" à travers le royaume pavoisé.

Les médias ont largement contribué à la ferveur autour des soixante ans de règne. A l'instar du Sunday Express qui titrait "Merci Ma'am" (pour Madame).

Pour beaucoup, l'occasion était patriotique, à grand renfort d'Union Jack et de "God save the Queen", ou simplement prétexte à faire la fête avec un soupçon d'excentricité.

L'armada hétéroclite de bateaux à rame, à voile, à vapeur, a levé l'ancre en début

"La barge royale est la star du spectacle"

d'après-midi pour descendre sur 11 km la Tamise, qui est à Londres ce que le grand canal est à Venise, bordée des monuments les plus majestueux.

Le fleuve royal n'avait pas accueilli pareil déploiement depuis Charles II, il y a 350 ans. Et la BBC emportée par l'élan de sa couverture en direct a comparé la vue de la flottille bigarrée aux tableaux du peintre vénitien Canaletto.

Elizabeth en tête d'armada

Elizabeth a pris place à bord d'un bateau mouche transformé en barge royale or et rouge vermeil, accompagnée notamment de son époux Philip, 90 ans, en uniforme de Lord Grand Amiral de la Navy, et de deux générations de Windsor: Charles, 63 ans, l'héritier au trône en mal de popularité et son épouse Camilla; William, 29 ans, 2e dans l'ordre de succession, et sa femme Catherine, particulièrement fêtés.

Le symbole d'unité et de continuité avait été soigneusement mis en scène par le palais de Buckingham, architecte du spectaculaire retour en grâce d'une famille royale ébranlée par les frasques de ses enfants puis la mort de Diana, en 1997.

Une parade nautique d'un millier d'embarcations sur la tamise
Un million de badauds étaient attendus à l'occasion du défilé sur l'eau de près de quatre heures, dans une ambiance de carnaval et une joyeuse cacophonie de sonneries de trompettes, d'airs symphoniques, de choeurs du Commonwealth, et d'airs pop sur fond de hourras de la foule.

Elle a largement couvert les slogans dissonants --"Dehors, la Monarchie" "Vive la république"-- lancés sous les huées par environ 500 républicains, ultra minoritaires à 13% dans les sondages.

Les badauds les plus courageux avaient passé la nuit à camper par une température inférieure à 10 degrés et sous les averses. "On a l'habitude", a éludé Barbara Young, une quinquagénaire coiffée d'une tiare en plastique. Au pied de Tower Bridge, des fêtards arboraient des masques de carnaval à l'effigie des Windsor. A Battersea park, des chiens affublés de T-shirt bleu-blanc-rouge ont fait sensation.

1.000 ans, deux jubilés

Les organisateurs du "Big lunch" misaient sur la participation de plus de six millions de personnes aux pique-niques organisés dans des parcs, des pubs, à Camp Bastion qui héberge le contingent britannique en Afghanistan, à Piccadilly Circus où Charles et Camilla ont picoré devant les caméras, ou au 10 Downing Street.

Le locataire des lieux, le Premier ministre David Cameron, a rendu hommage à la reine sur la BBC : "Elle est une grande source de force et de stabilité maintenant et pour l'avenir", a-t-il dit. Pour ajouter "hors de question" à l'évocation d'une éventuelle abdication ou d'une transmission de la couronne en direct à William, aux dépens de son père, Charles.

Londres avait célébré en 1897 le seul autre jubilé de diamant de l'histoire millénaire de la monarchie, celui de Victoria, qui détient avec 63 ans le record de longévité sur le trône.

La reine-impératrice avait assisté, clouée dans un fauteuil, au défilé de 50.OOO soldats de l'empire à son apogée.

Pour sa part, Elizabeth est apparue, bon pied bon oeil, samedi au lancement des festivités lors des courses hippiques d'Epsom. Elles se prolongeront lundi avec un pique-nique géant et un concert devant le palais de Buckingham. Et se concluront mardi, par une procession en carrosse et une apparition de la souveraine au balcon de sa résidence londonienne.
 

Première publication : 03/06/2012

  • ROYAUME-UNI

    Jubilé d'Elisabeth II : Londres se prépare pour la grande parade nautique

    En savoir plus

  • ANGLETERRE

    La reine Elisabeth d'Angleterre fête ses 60 ans de règne

    En savoir plus

  • COMMONWEALTH

    Vers un changement des règles de succession de la monarchie britannique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)