Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

SPORT

Jo-Wilfried Tsonga se qualifie pour les quarts de finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2012

Jo-Wilfried Tsonga est venu à bout de Stanislas Wawrinka en cinq sets ce lundi. Le Français accède ainsi pour la première fois de sa carrière en quarts de finale de Roland-Garros et affrontera au prochain tour le Serbe Novak Djokovic, n°1 mondial.

AFP - Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié pour la première fois de sa carrière pour les quarts de finale de Roland-Garros, en concluant lundi en cinq sets 6-4, 7-6 (8/6), 3-6, 3-6, 6-4 un match débuté la veille face au Suisse Stanislas Wawrinka.
              
Tsonga, N.5 mondial, devient ainsi le premier Français de l'histoire à atteindre les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem. Yannick Noah avait toujours buté à Wimbledon, Henri Leconte et Cédric Pioline en Australie, Sébastien Grosjean à l'US Open, et Guy Forget à Roland-Garros et l'US Open.
              
Le meilleur résultat en Grand Chelem de Tsonga reste une finale à l'Open d'Australie 2008. Il affrontera en quart mardi le N.1 mondial, le Serbe Novak Djokovic, qui avait eu énormément du mal à se défaire dimanche en cinq sets (4-6, 6-7 (5/7), 6-3, 7-5, 6-3) et 4 h 18 min de jeu de l'Italien Andreas Seppi.
              
Le N.1 français a pris sa revanche sur son ami Wawrinka, tête de série N.18, qui l'avait sorti l'an passé au troisième tour du tournoi parisien, après avoir effacé un déficit de deux sets à zéro.
              
Lors de ses deux précédentes participations, il s'était arrêté en huitièmes, battu par l'Argentin Juan Martin Del Potro en 2009 et contraint à l'abandon face à Mikhail Youhny en 2010.
              
Dominateur dimanche dans les deux premiers sets, Tsonga avait laissé Wawrinka revenir dans le match. Mais il avait retrouvé toute l'intensité de son jeu pour faire le break dans le cinquième set et mener 4-2, quand le superviseur avait décidé, avec l'accord des deux joueurs, d'interrompre le match en raison de la nuit.         
                  
"Il fallait être lucide"
              
Mais le Suisse a rappelé qu'il est souvent inspiré contre les Français, puis qu'il n'avait perdu avant cette rencontre qu'un seul de ses 10 derniers matches contre eux, face à Simon à Indian Wells cette année.
              
C'est lui qui a pris le meilleur départ lundi. Un peu crispé, Tsonga a concédé d'entrée son service et a vu son adversaire revenir à 4-4. Il s'est réveillé pour prendre son service et se procurer une première balle de match, bien sauvée par Wawrinka.
              
Superbe de détermination, il n'a pas laissé filer sa seconde opportunité. "Ca fait du bien quand ça s'arrête, sur quatre jeux aujourd'hui j'ai dépensé plus d'énergie qu'hier sur quatre sets", a déclaré Tsonga sur le court.
              
"Au début je me suis dit: +ouh la la, la galère. Il y avait un peu de vent, le terrain était humide, je me suis fait breaker d'entrée", a-t-il raconté. "Après j'ai trouvé les ressources pour revenir. Ce n'était pas vraiment une question de tennis. Il ne fallait pas trembler, être très lucide car ça va très, très vite."
              
"Je suis sûr que demain (mardi) je serai en forme", a-t-il affirmé. "Ca va être un match compliqué. Novak est N.1 mondial. Ca va être dur, je le sais déjà. Mais je suis sûr au fond de moi que j'en suis capable."
              
Tsonga pourrait encore être rejoint en quarts de finale par un autre Français. Richard Gasquet est opposé lundi après-midi au N.4 mondial, le Britannique Andy Murray.

Première publication : 04/06/2012

  • ROLAND-GARROS 2012

    Djokovic et Federer dans la douleur, Tsonga contraint de patienter

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS 2012

    Novak Djokovic malmené mais qualifié pour les quarts de finale

    En savoir plus

  • TENNIS

    À Roland-Garros, les favoris sont au rendez-vous

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)