Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • Ligue des champions : duel de géants entre le Real Madrid et le Bayern Munich

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

SPORT

Richard Gasquet s'incline en huitièmes de finale face à Andy Murray

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2012

Richard Gasquet ne rejoindra pas Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale des Internationaux de France. Le Français s'est incliné face au Britannique Andy Murray en quatre sets (1-6, 6-4, 6-1, 6-2).

AFP - Richard Gasquet, brillant par instants mais encore un peu trop tendre, n'a pas réussi à imiter Jo-Wilfried Tsonga et à se qualifier pour les quarts de finale de Roland-Garros, en s'inclinant lundi face au Britannique Andy Murray en quatre sets 1-6, 6-4, 6-1, 6-2.

Tsonga, N.5 mondial, s'était hissé plus tôt en quarts, pour la première fois de sa carrière à Paris, aux dépens du Suisse Stanislas Wavrinka, tête de série N.18.

C'est la onzième fois en douze tentatives que Gasquet s'incline en huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il n'a passé ce cap qu'une fois en 2007 à Wimbledon, où il avait atteint les demi-finales avant d'être éliminé par le futur vainqueur Roger Federer.

Le Français s'était déjà incliné au même stade de la compétition l'an passé à Paris, face au Serbe Novak Djokovic. C'était la première fois qu'il avait accédé aux huitièmes à Roland-Garros.

Magistral en début de match, mais incapable de tenir la distance, Gasquet (N.17) a cédé pour la quatrième fois en autant de tentatives en Grand Chelem contre Murray, qu'il venait pourtant de battre à Rome il y a deux semaines.

"Je suis déçu d'avoir perdu", a déclaré Gasquet. "J'ai été pas loin de mener deux sets à zéro. Mais il m'a fait beaucoup joué, et il a bien joué et a commis très peu de fautes."

Dans un central transi de froid, le Biterrois a joué un tennis magique pendant un set et demi, comme il l'avait fait au tour précédent face à l'Allemand Tommy Haas.

La machine s'est déréglée

Prenant la balle tôt, n'hésitant pas à rentrer dans le terrain, agressif sur chaque balle courte du Britannique, il a dicté le plus souvent l'échange, distillant quelques coups somptueux.

Mais la machine a commencé à se dérégler au milieu du deuxième set. Murray, qui n'a plus échoué avant les quarts d'un tournoi du Grand Chelem depuis l'US Open 2010, a peu à peu repris le dessus.

Sorti miraculeusement du deuxième tour, où il avait fini par battre le Finlandais Jarkko Nieminen malgré un dos bloqué, l'Ecossais a breaké pour mener 4-2.

Le Français a immédiatement répliqué et les échanges suivants ont été particulièrement acharnés. Se touchant le dos et grimaçant de douleur sur chaque point perdu, Murray s'est attiré les sifflets du public.

Mais ses jambes ne l'ont jamais lâché. Le Britannique, demi-finaliste l'an passé, s'est ainsi procuré deux balles de set, Gasquet craquant sur une double faute.

Sonné, le Français a rapidement lâché le troisième set, dans lequel les jeux ont défilé à toute allure. Il a voulu sonner la révolte au début du quatrième set. Mais Murray s'est vite chargé d'étouffer les dernières braises, pour se diriger vers les quarts et l'Espagnol David Ferrer (N.6).

Première publication : 04/06/2012

  • ROLAND-GARROS 2012

    Djokovic et Federer dans la douleur, Tsonga contraint de patienter

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS 2012

    Novak Djokovic malmené mais qualifié pour les quarts de finale

    En savoir plus

  • TENNIS

    À Roland-Garros, les favoris sont au rendez-vous

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)