Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

SPORT

Djokovic et Federer dans la douleur, Tsonga contraint de patienter

©

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 04/06/2012

Le Serbe Novak Djokovic (photo) et le Suisse Roger Federer ont souffert pour se hisser en quarts de finale de Roland-Garros. Le huitième de finale opposant le Français Jo-Wilfried Tsonga au Suisse Stanislas Wawrinka a été interrompu par la nuit.

Le huitième de finale entre le Français Jo-Wilfried Tsonga et le Suisse Stanislas Wawrinka a été interrompu par la nuit, dimanche 3 juin, alors que la tête de série numéro 5 avait pris un avantage peut-être décisif dans le cinquième set (6-4, 7-6, 3-6, 3-6, 4-2). L'énorme déception du public du court Central n'y changea rien, les deux joueurs sont rentrés aux vestiaires après avoir longtemps bataillé. Ils doivent maintenant se préparer pour la suite de ce duel, programmé ce lundi.

TENNIS

En cas de qualification, Tsonga deviendrait le premier Français de l'Histoire à atteindre les quarts de finale des quatre tournois du Grand Chelem. Il prendrait aussi sa revanche sur Wawrinka, qui l'avait éliminé l'an passé au troisième tour, déjà en comblant un retard de deux sets à zéro.

La nuit perturbe les huitièmes

Même cause, même effet sur le court Suzanne-Lenglen. Le match opposant le Tchèque Tomas Berdych (numéro 7) à l'Argentin Juan Martin Del Potro (numéro 9) a également été reporté à ce lundi, alors que le second menait deux sets à un (7-6, 1-6, 6-3).

Un peu plus tôt dans la journée, Roger Federer s'est lui qualifié pour la 32e fois d'affilée pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem ! Le Suisse égale ainsi l'Américain André Agassi pour le nombre total (36) de quarts de finale joués en Grand Chelem. Le record du genre (41) appartient à un autre Américain... Jimmy Connors.

Toutefois, tout ne fut pas rose pour Federer ce dimanche. Le numéro 3 mondial a dû batailler ferme pour écarter le jeune Belge David Goffin (5-7, 7-5, 6-2, 6-4). A 21 ans, celui qui pointe à la 109e place mondiale disputait à Paris son premier tournoi du Grand Chelem. Le Belge, éliminé au dernier tour des qualifications, avait profité du forfait du Français Gaël Monfils pour intégrer le tableau principal. Il était devenu le premier "lucky loser" à atteindre les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis 17 ans.

Goffin, un avenir prometteur

David Goffin n'ira donc pas plus loin. Mais son parcours sur la terre battue parisienne et la maîtrise entrevue lors de ce match face à Federer qu'il considère comme son idole et dont les posters parsemaient sa chambre quand il était plus jeune, promettent des lendemains heureux pour le Belge. "J'ai vécu une semaine extraordinaire, a-t-il déclaré à l'issue du match. Je suis sorti des qualifications avec chance. Et ensuite, j'ai joué mon meilleur tennis. La cerise sur le gâteau c'était de jouer Roger. Par moment, j'ai pris mon pied. C'était vraiment un rêve. J'espère jouer encore beaucoup de matches comme celui-là."

Le Suisse, vainqueur en 2009 et quatre fois finaliste à Roland-Garros, devra lui singulièrement hausser son niveau de jeu au prochain tour, s'il veut aller plus loin.

Pas loin de la désillusion

Une remarque qui pourrait également s’appliquer à Novak Djokovic. Mené deux sets à zéro par l'Italien Andreas Seppi, le numéro 1 mondial a dû s'employer pour atteindre les quarts de finale. Vainqueur 4-6, 6-7, 6-3, 7-5, 6-3 en 4 h 18 min de jeu, le Serbe est passé tout prêt de la plus grand désillusion de sa carrière.

"On est toujours content et soulagé lorsqu'on gagne. C'est le plus important aujourd'hui. Je suis chanceux de m'en être sorti. C'était l'un de ces jours où rien ne marche. Je n'ai pas réussi à trouver mon rythme. Je me suis arraché pour gagner. C'est l'unique point positif de cette journée. Je ne suis pas inquiet. Mais j'aimerais oublier cette rencontre. Il faudra que je joue bien mieux que ça pour passer le prochain tour."

Justement, Djokovic rencontrera mardi en quart de finale le vainqueur de la partie entre le Français Jo-Wilfried Tsonga et le Suisse Stanislas Wawrinka.

Première publication : 04/06/2012

  • TENNIS

    À Roland-Garros, les favoris sont au rendez-vous

    En savoir plus

  • TENNIS

    Roland-Garros en chiffres

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS 2012

    Mathieu entre dans l'Histoire après son match marathon

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)