Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EUROPE

Perquisitions au domicile d'opposants à la veille d'une manifestation anti-Poutine

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/06/2012

La police russe a procédé à des perquisitions au domicile de plusieurs dirigeants d'opposition alors qu'une manifestation doit se tenir ce mardi contre le président Vladimir Poutine, accusé de vouloir museler ses détracteurs.

AFP - Des dizaines de milliers de personnes sont attendues mardi à Moscou à une grande manifestation de l'opposition au président Vladimir Poutine, au lendemain d'une série de perquisitions sans précédent visant ses leaders et le risque de lourdes amendes.

Après un rassemblement prévu à midi (08H00 GMT) sur la place Pouchkine au coeur de la capitale, les participants doivent défiler jusqu'à l'avenue Sakharov où aura lieu la manifestation baptisée "marche des millions", autorisée de 11H00 GMT à 14H00 GMT par la municipalité.

C'est dans cette avenue où près de 100.000 manifestants anti-Poutine s'étaient rassemblés en février, au plus fort de la contestation, que doivent s'exprimer les leaders de l'opposition en ce jour férié en Russie.

Une dizaine de perquisitions ont été effectuées lundi, notamment au domicile du blogueur anti-corruption Alexeï Navalny, du leader du Front de gauche Sergueï Oudaltsov, du dirigeant du mouvement Solidarité Ilia Iachine, et de la présentatrice vedette de la télévision Xénia Sobtchak.

L'opposition a aussitôt dénoncé une "tentative de torpiller la manifestation" de mardi, selon les mots de l'un de ses leaders, Ilia Ponomarev, du mouvement Pour les droits de l'homme.

Ces perquisitions et la nouvelle loi alourdissant considérablement les amendes à l'encontre des manifestants en cas de troubles, promulguée vendredi par Vladimir Poutine, témoignent du "renforcement des radicaux au sein du pouvoir", a estimé pour sa part l'ancien ministre russe des Finances, Alexeï Koudrine.

Le comité d'enquête a lui indiqué que ces opérations étaient liées à une enquête en cours sur la manifestation de l'opposition le 6 mai à Moscou, qui avait rassemblé plus de 20.000 personnes et s'était terminée par "des désordres massifs" faisant plusieurs blessés parmi les participants et les policiers.

Selon l'opposition, des provocateurs au service de la police avaient été à l'origine des heurts.

Réélu en mars pour un troisième mandat présidentiel, après ceux effectués de 2000 à 2008 suivis par un intermède de quatre ans comme Premier ministre, M. Poutine est confronté à une contestation sans précédent depuis son arrivée au pouvoir.

Les premières grandes manifestations ont commencé en décembre dernier, après la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives au cours desquelles l'opposition avait dénoncé des fraudes massives.

 

Première publication : 04/06/2012

  • RUSSIE

    Dmitri Medvedev prend la tête du parti au pouvoir Russie unie

    En savoir plus

  • RUSSIE

    La police interpelle plus de 250 manifestants anti-Poutine à Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Pro et anti-Poutine battent le pavé à Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)