Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le numéro deux d'Al-Qaïda pourrait avoir été tué par un tir de drone américain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2012

Abou Yahya al-Libi, considéré comme le numéro deux d'Al-Qaïda, pourrait avoir été tué dans un raid mené lundi par un drone américain dans le nord-ouest du Pakistan, selon officiel américain. L'attaque a fait 15 morts parmi les insurgés.

AFP - Les Etats-Unis pensent avoir tué le numéro deux d'Al-Qaïda Abou Yahya al-Libi dans un bombardement de drone au Pakistan, a indiqué mardi un haut responsable américain à l'AFP, estimant qu'il s'agissait d'un "revers majeur" pour la nébuleuse extrémiste.

Ce responsable, qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, a affirmé que Washington "était hautement confiant" dans le fait que Libi était mort, et que sa disparition handicaperait grandement la capacité de la direction d'Al-Qaïda à interagir avec les groupes qui s'en réclament.

Le tir de drone américain qui a tué 15 insurgés présumés lundi dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan visait Libi, avait indiqué lundi soir le New York Times.

Le précédent numéro deux d'Al-Qaïda, Atiyah abd al-Rahman, avait été tué au Pakistan, dans la zone tribale du Waziristan le 22 août. Depuis la mort d'Oussama ben Laden début mai 2011 dans un raid de commandos américains au Pakistan, son numéro deux, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, a pris la tête de la nébuleuse.

Abou Yahya al-Libi, un Libyen considéré comme l'un des principaux théoriciens d'Al-Qaïda, était apparu à plusieurs reprises ces dernières années dans des messages vidéos d'Al-Qaïda. En mars 2011, il avait exhorté les rebelles libyens à poursuivre leur offensive contre le régime Kadhafi.

Quinze insurgés présumés ont été tués lundi avant l'aube par les tirs d'un drone américain, dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, sur fond d'intensification des attaques de ces avions sans pilote depuis la conférence de l'Otan à Chicago le mois dernier.

Deux missiles ont été tirés sur une base de rebelles, dans la région de Mir Ali, à 25 km à l'est de Miranshah, la capitale de la région du Waziristan du nord, près de la frontière afghane, ont indiqué des responsables de la sécurité.

Selon le responsable américain, Libi "était le numéro deux d'Al-Qaïda et assumait les fonctions de responsable des opérations dans les zones tribales du Pakistan, ainsi que les contacts avec les groupes affiliés à Al-Qaïda" en dehors du pays.

Selon lui, "les revers infligés à la direction centrale d'Al-Qaïda ces dernières années ont réduit ses effectifs au point qu'il n'y a pas de successeur évident pour endosser les responsabilités (de Libi), ce qui représente une difficulté supplémentaire pour Zawahiri afin de gérer le groupe de façon efficace".

Cette disparition constitue "un revers majeur pour la direction d'Al-Qaïda, en parvenant à supprimer (son) numéro deux par deux fois en moins d'un an, en minant le moral et la cohésion du groupe", a ajouté le responsable, pour qui la mort de Libi rapproche Al-Qaïda "de sa fin, comme jamais auparavant".

Première publication : 05/06/2012

  • DIPLOMATIE

    Islamabad et Washington en passe de conclure un accord logistique

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Près de 400 détenus s'évadent d'une prison attaquée par les Taliban

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des heurts entre soldats et Taliban font une trentaine de morts dans le nord-ouest du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)