Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Asie - pacifique

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi sera en visite en France fin juin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2012

Récemment élue députée, Aung San Suu Kyi effectuera une visite en France du 26 au 29 juin, à l'invitation du président François Hollande. Paris entend ainsi "réaffirmer sa volonté de continuer à soutenir la transition politique en Birmanie".

AFP - La Birmane Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, se rendra en France du 26 au 29 juin, à l'invitation du président François Hollande, a annoncé mardi l'Elysée dans un communiqué.

Selon le communiqué, "cette visite permettra de rendre hommage à son combat pour la démocratie et les droits de l'homme et de réaffirmer la volonté de la France de continuer à soutenir la transition politique en Birmanie".

La visite s'effectuera dans le cadre d'une tournée que la chef de l'opposition birmane, secrétaire générale de la Ligue nationale pour la démocratie, entreprendra en Europe à partir de mi-juin.

Le 14 juin, elle sera à Genève où elle prononcera un discours lors de la 101e session de la Conférence internationale du Travail de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Le 16 juin, elle se rendra à Oslo en Norvège où elle donnera sa conférence Nobel, 21 ans après avoir été lauréate du prix de la Paix.

Mme Suu Kyi, 66 ans, a passé au total 15 années en résidence surveillée. Elle avait été autorisée pour la première fois fin mai à se rendre à l'étranger, en Thaïlande où elle a passé six jours.

Le nouveau gouvernement birman, qui a multiplié les réformes depuis un an, l'a autorisée à revenir dans le jeu politique officiel. La nouvelle députée est désormais libre de ses mouvements.

Première publication : 05/06/2012

  • BIRMANIE

    Pour Aung San Suu Kyi, la vraie liberté commence à Bangkok

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Aung San Suu Kyi entre au Parlement et endosse son premier mandat électoral

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)