Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Moyen-orient

La Knesset s'oppose à un projet de loi autorisant les colonies sauvages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2012

Une large majorité de députés israéliens a rejeté une proposition de loi visant à autoriser a posteriori des habitations de colons érigées sur des terres privées palestiniennes.

AFP - Le Parlement israélien a repoussé mercredi à une large majorité une proposition de loi autorisant a posteriori des habitations de colons construites sur des terres privées palestiniennes.

La proposition, visant à contourner une décision de la Cour suprême ordonnant le démantèlement de cinq maisons construites sur un terrain palestinien privé dans la colonie de Beit El, près de Ramallah (Cisjordanie), a été rejetée par 69 voix contre 22 (sur 120 députés).

Le chef du gouvernement Benjamin Netanyahu, qui a mis en garde contre les répercussions internationales d'une telle loi, a durci le ton mardi soir contre les représentants du lobby des colons au sein de sa coalition, en menaçant de renvoyer tout ministre qui voterait pour deux propositions de loi similaires sur cette question, ont rapporté les médias.

Deux ministres proches des colons, Youli Edelstein (Diplomatie publique et Diaspora, Likoud, le parti de M. Netanyahu) et Daniel Herschkowitz (Sciences et Technologie) qui avaient exprimé l'intention de voter pour, n'ont finalement pas participé au vote.

M. Netanyahu a proposé un plan alternatif préconisant de transporter les bâtiments "dans un secteur voisin où il n'y a pas de problème concernant le terrain", selon un haut responsable gouvernemental.

Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies sont illégales, qu'elles aient ou non été autorisées par le gouvernement israélien.

 

Première publication : 06/06/2012

  • ISRAËL

    Des détenus palestiniens acceptent d'arrêter leur grève de la faim

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Tel-Aviv légalise trois colonies sauvages en Cisjordanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)