Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

SUR LE NET

Après « l’Ice Bucket Challenge », place au « Rice Bucket Challenge »

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

Economie

Facebook : l'opérateur boursier américain Nasdaq va indemniser les actionnaires

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/06/2012

Nasdaq OMX Group va verser 40 millions de dollars aux investisseurs qui ont été affectés par les ratés techniques survenus lors de l'entrée en Bourse de Facebook. Les sommes annoncées devraient être versées d'ici à six mois.

AFP - La plateforme boursière Nasdaq a annoncé mercredi la création d'un fonds d'indemnisation de 40 millions de dollars pour dédommager les investisseurs qui auraient perdu de l'argent à la suite des problèmes techniques rencontrés pendant le lancement de l'action Facebook.

Le Nasdaq demande à l'autorité américaine des marchés financiers (SEC) d'approuver un "programme (d'indemnisation) pour des membres qualifiés qui ont été désavantagés par les problèmes techniques rencontrés lors de l'introduction en Bourse de Facebook le 18 mai. Ces problèmes techniques ont été résolus", écrit la plateforme boursière dans un communiqué sur son site internet.

"Après considération de ces facteurs et en gardant les clients du Nasdaq en tête, le conseil d'administration du groupe Nasdaq OMX a approuvé un fonds volontaire de (dédommagement) d'environ 40 millions de dollars", explique le Nasdaq.

D'après cette proposition, quelque 13,7 millions de dollars seront versés en numéraire aux sociétés membres du Nasdaq. "Le reste sera accordé sous forme de crédit sur les futures opérations des (sociétés clientes) pour réduire le coût de leurs opérations boursières, et le bénéfice de cette indemnisation devrait être absorbé sur six mois" dans la majorité des cas, ajoute le Nasdaq.

Le lancement boursier de l'action du réseau social Facebook, l'un des plus attendus de l'année, s'était accompagné de problèmes techniques en raison de gros volumes d'ordres d'achat et vente.

Des investisseurs n'avaient pu faire exécuter leurs ordres dans un sens ou dans l'autre qu'avec beaucoup de retard. Certains ont porté plainte contre l'opérateur boursier, comme le courtier new-yorkais Knight Capital, qui a demandé à être dédommagé à hauteur de 35 millions de dollars.

En outre, au moins une plainte en nom collectif a été déposée contre la plateforme boursière pour les mêmes motifs.

Au total, les plaintes liées à des pertes provenant des problèmes informatiques du Nasdaq s'élèvent pour l'instant à 100 millions de dollars, d'après le Wall Street Journal.

Plusieurs plaintes d'investisseurs mécontents visent aussi Facebook et ses dirigeants ainsi que les principales banques ayant piloté l'introduction boursière. L'action de Facebook a chuté de plus de 30% depuis le 18 mai.

 

Première publication : 06/06/2012

  • INTERNET

    Les banques mises en cause dans l'échec de Facebook en Bourse

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les dommages collatéraux de l'introduction en Bourse de Facebook

    En savoir plus

  • BOURSE

    Facebook chahuté à Wall Street

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)