Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

FRANCE

À Lyon, l’accord PS-EELV mis à mal par la guerre fratricide Meirieu-Braillard

©

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 06/06/2012

Dans la 1ère circonscription du Rhône, l'écologiste Philippe Meirieu, candidat officiellement investi par le Parti socialiste dans le cadre de l’accord PS-EELV, s’oppose à Thierry Braillard (PRG), soutenu par le maire socialiste Gérard Collomb.

Ils se disputent le précieux label "François Hollande". Philippe Meirieu, l’écologiste investi par le Parti socialiste (PS), et Thierry Braillard, le candidat du Parti radical de gauche (PRG), s’affrontent depuis plusieurs semaines dans la 1ère circonscription du Rhône. Une querelle médiatico-électoraliste qui tient en haleine toute la ville de Lyon depuis la victoire de François Hollande à la présidentielle, le 6 mai dernier. À l’origine de ce conflit : l’exaspération du PS. Le parti au pouvoir ne digère pas la dissidence de Thierry Braillard, qui a décidé de maintenir sa candidature en dépit de l’accord passé le 15 novembre 2011 entre Europe Écologie-LesVerts (EELV) et les socialistes - accord qui prévoit de réserver une soixantaine de circonscriptions à des écologistes.

Thierry Braillard, l’adjoint aux sports de la Ville de Lyon depuis 2001, a, en effet, décidé de faire fi de ce pacte électoral. Il faut dire que, fort du soutien de Gérard Collomb, le maire socialiste de Lyon, Thierry Braillard a de quoi se sentir pousser des ailes et ruer dans les brancards du PS. L’édile lyonnais ne manquant pas une occasion de défendre son poulain contre les invectives de Solférino et de gratifier son rival écologiste de doux qualificatifs tels que "Khmer vert". "Je trouve un peu pathétique que Philippe Meirieu soit obligé de faire appel, à chaque fois, à des leaders nationaux pour venir le défendre dans la circonscription. Peut-être est-ce parce qu’il n’a pas de véritable enracinement ?", a-t-il par ailleurs lâché ce mercredi 6 juin dans le quotidien régional le Progrès.

Un peu plus tôt, il est vrai, Daniel Cohn-Bendit, l’eurodéputé écologiste, était venu à la rescousse de son confrère vert, également vice-président de la région Rhône-Alpes. Il avait notamment demandé au maire de Lyon, via une interview, de "se reprendre", jugeant son attitude "dangereuse" et "contre-productive". "Je crois qu’il est atteint par le syndrome des maires (...) qui ont peur pour les municipales", avait-il ajouté.

Le PS débouté en justice

Comble de l’ironie, le PS se retrouve dans l’incapacité de pouvoir gérer ce duel. Impossible, en effet, d’exclure l’encombrant impétrant qui n'est pas membre du parti...

C’est donc sur le terrain judiciaire que la rue de Solférino a continué le combat pour interdire à Braillard de faire une OPA sur les "armoiries" socialistes (la rose, le poing, le nom du président…). Mais là encore, c’est un échec. Un double échec même. D’une part, le PS a été débouté, lundi 4 juin, par le juge des référés qui s’est déclaré incompétent pour statuer sur le code de la propriété intellectuelle des documents de campagne de Thierry Braillard. D’autre part, le PS a été condamné à verser 1 500 euros au candidat PRG au titre des frais de justice... Pas peu fier de cette débâcle socialiste, le "candidat de cœur" de Collomb savoure, depuis, sa victoire. "Depuis des semaines, a-t-il déclaré, le candidat des Verts m’a attaqué par des mots en me qualifiant de dissident (…). Je vais maintenant poursuivre ma campagne avec détermination."

Une ambiance au beau fixe à gauche, donc, dont espère bien profiter la droite... À 45 ans, Michel Havard, le candidat de l'UMP qui brigue également le siège de maire, observe le combat sans bouder son plaisir. Lors des législatives de 2007, il l’avait emporté au second tour contre Thierry Braillard avec 51,54 % des voix. Mais cette fois, la 1ère circonscription du Rhône pourrait revenir dans le giron de la gauche, François Hollande y ayant recueilli 53,98 % des suffrages le 6 mai dernier…

Les autres candidats de la circonscription :

Antoine Beils (Solidarité et Progrès)

Jérôme Leignadier-Paradon (Parti Pirate)

Marie-Christine Pernin (Lutte ouvrière)

Noura Mebtouche (Mouvement des objecteurs de croissance)

Claude Lanher (Front de gauche)

Florence Maury (MoDem)

Rachel Teffahi (Alliance écologiste indépendante)

Emmanuel Pasco-Viel (Cap 21)

Michel Havard (UMP)

Gauthier Blin (PDC/MPF/Divers droite)

Maguy Girerd (Debout la République)

André Morin (Front national)

Première publication : 06/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Le Foll ou le défi de faire basculer l’ancien fief de Fillon à gauche

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Gilbert Collard, le meilleur avocat du FN pour siéger à l’Assemblée

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Hénin-Beaumont, théâtre sinistré de la bataille entre Mélenchon et Le Pen

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)