Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

FRANCE

L'auteur présumé des agressions antisémites se présente au commissariat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/06/2012

Le responsable présumé des coups infligés à de jeunes juifs coiffés d'une kippa, samedi soir dans la région lyonnaise, a été placé en garde à vue jeudi après s'être présenté spontanément au commissariat de police. L'homme nie les faits.

AFP - L'auteur présumé des coups de marteau infligés à des jeunes juifs portant la kippa, lors d'une agression samedi à Villeurbanne (Rhône), s'est présenté jeudi au commissariat de police et a été placé en garde à vue, a-t-on appris de source policière confirmant une information d'Europe 1.

L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, "s'est présenté de lui-même" au commissariat dans l'après-midi, a indiqué cette source selon laquelle cinq personnes, au total, étaient jeudi soir en garde à vue dans le cadre de cette enquête.

Cet homme est "comme les autres personnes en garde à vue, dans la dénégation totale", a précisé la source policière. Mais selon les éléments de l'enquête, "il est bien

celui qu'on considère comme ayant fait usage du marteau", a-t-elle ajouté.

Mercredi, deux jeunes s'étaient rendus à la police, quatre jours après cette agression qui a été condamnée par la classe politique et l'ensemble des cultes.

Un troisième agresseur présumé a été placé en garde à vue mercredi soir et un quatrième, frère de l'un des deux premiers, a été interpellé jeudi matin.

Samedi vers 18H30, trois jeunes âgés de 18, 23 et 24 ans, coiffés d'une kippa, se rendaient à un office religieux à l'école juive Beth Menahem, à Villeurbanne, lorsqu'ils ont été "insultés et bousculés par trois individus".

Les agresseurs, rejoints par une dizaine de personnes, étaient revenus à la charge. S'en était suivi un "échange de coups" durant lequel "deux des trois jeunes" juifs avaient reçu "un coup de marteau et un coup de barre de fer au niveau de la tête", selon la police. Le troisième jeune juif avait été frappé au bras.

A leur sortie de l'hôpital samedi soir, les trois victimes avait déposé plainte et la police avait ouvert une enquête.

 

Première publication : 08/06/2012

  • FRANCE

    Manuel Valls annonce des mesures pour renforcer la sécurité des juifs de France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)