Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

asie

Quatre soldats français tués dans un attentat-suicide en Kapisa

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2012

Quatre soldats français ont été tués dans l'est de l'Afghanistan, ce samedi, dans un attentat-suicide revendiqué par les Taliban. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre des troupes françaises depuis le mois de janvier.

Quatre soldats français ont été tués, ce samedi, dans une attaque d’insurgés en Kapisa, une province orientale d’Afghanistan où sont déployées de nombreuses troupes françaises. Cinq autres soldats français ont été blessés, dont trois qui se trouvent dans un état jugé grave, selon l'Élysée. À la suite de cette nouvelle, le président français, François Hollande, a prévu de faire une "déclaration solennelle" à 15h00 (GMT+2) depuis la ville de Tulle, en Corrèze (centre de la France), où il est en déplacement ce samedi.

Hollande confirme le départ des troupes combattantes d’Afghanistan avant fin 2012

François Hollande a confirmé samedi que le retrait des troupes françaises combattantes d'Afghanistan débuterait en juillet prochain et s'achèverait fin 2012, lors d'une courte déclaration à Tulle. Le chef de l'Etat a également annoncé qu'un "hommage national" serait rendu aux quatre soldats tués samedi.

"À travers ce drame, c'est toute la France qui est touchée aujourd'hui", indique la présidence française, qui précise dans un communiqué que les victimes appartiennent "au 40e Régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et au 1er Groupement inter-armées des actions civilo-militaires de Lyon".

Retrait des troupes avant la fin de 2012

Selon la version des faits rapportée par le porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur, un kamikaze déguisé en femme, vêtu d'une burqa, s’est fait exploser sur le principal marché du district de Nijrab, dans la province de Kapisa. Le porte-parole des Taliban, Zabiullah Mujahid, a revendiqué l’attaque, via un courrier électronique, et confirmé qu’il s’agissait d’un attentat-suicide.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre des soldats français depuis le mois de janvier, quand un militaire de l’armée afghane avait ouvert le feu sur des troupes françaises, tuant quatre soldats. Ces nouvelles victimes portent à 87 le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis le déclenchement des opérations militaires dans le pays sous l’égide de l’Otan, en 2001.

Lors de sa campagne, le président français François Hollande avait fait du retrait anticipé des troupes françaises déployées en Afghanistan un élément central de son programme.

Une fois élu, il avait défendu cette position devant les pays de l’Otan, réunis le 20 mai à Chicago, puis au cours d’une visite surprise en Afghanistan, le 25 mai. Environ 3 400 soldats français sont aujourd’hui déployés dans le pays.

"Nous n'aurons plus de forces combattantes en Afghanistan après le 31 décembre 2012" F. Hollande - 25/05

 

Première publication : 09/06/2012

  • AFGHANISTAN

    Un double attentat fait vingt morts à Kandahar

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Huit civils tués par un bombardement de l'Otan

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'épineux dossier afghan au programme du sommet de l'Otan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)