Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Afrique

Le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les violences en Côte d'Ivoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2012

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exprimé sa "grave" inquiétude après la mort, vendredi, de sept Casques bleus nigériens et d'au moins huit civils dans une embuscade dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, la région la plus instable du pays.

AFP - Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné vendredi l'embuscade qui a tué sept Casques bleus nigériens dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire et a exprimé sa "grave inquiétude" à propos de l'insécurité dans cette région frontalière du Liberia.

"Les membres du Conseil de sécurité expriment leur grave inquiétude à propos de l'insécurité qui prévaut dans l'ouest de la Côte d'Ivoire et dans la zone frontalière, et à propos des mouvements transfrontaliers d'éléments armés, dont des milices et des mercenaires", souligne la déclaration du Conseil.

Jean-Marie Fardeau, directeur de l'ONG Human Rights Watch



Ils demandent au gouvernement de Côte d'Ivoire de "coopérer avec toutes les parties concernées pour identifier et poursuivre en justice les responsables de cette attaque".

Ils "réitèrent leur soutien total" à l'Onuci (Opération de l'ONU en Côte d'Ivoire).

Dans un communiqué, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est aussi déclaré "particulièrement inquiet de l’instabilité dans la zone frontalière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia depuis la période post-électorale, et qui a entraîné la mort de nombreuses personnes dans la région".

Il a "exhorté le gouvernement de Côte d’Ivoire à faire tout son possible pour identifier les responsables et prendre toutes les mesures nécessaires afin qu’ils répondent de leurs actes".

Sept Casques bleus nigériens de l'Onuci ont été tués vendredi dans une embuscade dans l'ouest du pays, menée selon le gouvernement ivoirien par des assaillants venus du Liberia.

Il s'agit de "la première attaque de ce genre" contre l'Onuci, présente dans le pays depuis 2004 et comptant quelque 11.000 éléments (Casques bleus, policiers et employés civils), a souligné un porte-parole de l'Onuci.

Région de loin la plus instable de Côte d'Ivoire, tiraillée par des tensions ethniques sur fond de conflits fonciers, l'Ouest a été la zone la plus meurtrie durant la crise politico-militaire de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts à travers le pays.

Elle est depuis lors en proie à des attaques meurtrières et constitue un défi sécuritaire majeur pour le gouvernement du président ivoirien Alassane Ouattara.

Première publication : 09/06/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    Sept Casques bleus nigériens tués dans une embuscade en Côte d'Ivoire

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Trois morts et une vingtaine de blessés dans des affrontements ethniques

    En savoir plus

  • L'ENTRETIEN

    Alassane Ouattara : "La Côte d’Ivoire est en paix"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)