Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Amériques

La police de Montréal sur le qui-vive à l'approche du Grand Prix de F1

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2012

Après l'annonce de nouvelles manifestations à Montréal, les forces de l'ordre ont renforcé leur dispositif de sécurité aux abords du circuit Gilles-Villeneuve, où doit se tenir ce dimanche le Grand Prix de Formule 1.

AFP - La police de Montréal a déployé dimanche un important dispositif de sécurité aux abords du circuit où doit se tenir le Grand Prix de Formule 1, à la suite de l'annonce de manifestations.

Dès 06H00 du matin (10H00 GMT), les policiers de Montréal étaient bien visibles dans le métro et autour du circuit Gilles-Villeneuve. Ils ont procédé à des fouilles et à des vérifications d'identité, débarquant du métro les personnes dont les sacs contenaient des objets jugés suspects.

Un important dispositif policier était notamment déployé sur un pont menant au circuit, ainsi qu'aux abords de la station de métro y donnant accès, alors que les premiers spectateurs commençaient à arriver.

Le début de la course est prévu à 14H00 (18H00 GMT).

Peu après 08H00 (12H00 GMT), une fausse alerte à la bombe dans le métro, près du circuit, a interrompu brièvement la circulation. Un homme d'une cinquantaine d'années a été arrêté.

Samedi, plusieurs manifestations, dont une marche nocturne contre une hausse prévue des frais de scolarité au Québec, se sont soldées par l'arrestation de 28 personnes. Le secteur de la ville où se déroulent les festivités en marge du Grand Prix a été au coeur des affrontements entre manifestants et policiers.

Depuis février, un conflit oppose étudiants québécois et gouvernement de la province francophone à propos d'une hausse des frais de scolarité. Il a débouché sur des manifestations quasi quotidiennes, émaillées parfois d'incidents violents et d'arrestations.

Première publication : 10/06/2012

  • CANADA

    Québec : les négociations entre le gouvernement et les étudiants dans l'impasse

    En savoir plus

  • CANADA

    Au Québec, manifestations, arrestations et "Cass&Roll"

    En savoir plus

  • CANADA

    "Deux conceptions de l’éducation s’affrontent aujourd’hui au Québec"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)