Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Décès du ministre kényan de l'Intérieur dans un accident d'hélicoptère

Vidéo par AITV

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2012

Le ministre kényan de l'Intérieur George Saitoti (photo), par ailleurs candidat déclaré à la présidentielle de 2013, et cinq autres personnes ont péri dans le crash de leur hélicoptère, ce dimanche, près de Nairobi.

AFP - Le ministre kényan de la Sécurité intérieure George Saitoti, candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2013, a été tué dimanche dans l'accident près de Nairobi de l'hélicoptère à bord duquel il venait de quitter la capitale kényane, a annoncé le vice-président du pays Stephen Kalonzo Musyoka.

Les shebab se félicitent de la mort de Saitoti, mais ne la revendiquent pas

Les islamistes somaliens shebab "se sont félicités" dimanche de la mort du ministre kényan de la Sécurité intérieure George Saitoti, sans jamais suggérer qu'ils puissent en être à l'origine.

Le mouvement shebab "se félicite de la mort du ministre diabolique sous l'autorité duquel des milliers de musulmans ont souffert à la fois en Somalie et au Kenya", dans une série de messages postés sur leur compte officiel twitter.

Les islamistes ne revendiquent cependant à aucun moment une responsabilité directe dans l'accident d'hélicoptère, dont les causes restent à établir par l'enquête policière kényane.

"Nous avons malheureusement perdu M. Saitoti (66 ans) et le ministre délégué Orwa Ojode", a déclaré à la presse le vice-président, qui venait d'arriver sur les lieux de l'accident, dans une forêt près de Nairobi.

Parmi les victimes se trouvent également les deux pilotes de l'appareil et les deux gardes du corps des responsables gouvernementaux, a ajouté M. Musyoka.

Le vice-président kényan n'a fait aucun commentaire sur la cause possible de l'accident de l'appareil, un hélicoptère de police muni de petites ailes fixes de la société Eurocopter. Cet appareil s'est écrasé à 08h30 locales (05h30 GMT) dans la forêt de Kibiku, dans les collines de Ngong proches de Nairobi, peu après avoir décollé de l'aéroport Wilson à Nairobi.

Le Kenya a subi ces derniers mois une série d'attentats, attribués systématiquement par le gouvernement aux islamistes somaliens shebab, et en tant que ministre de la Sécurité intérieure, M. Saitoti était impliqué dans les mesures de sécurité prises à l'encontre de ces derniers.

Mais rien à ce stade ne permet d'accréditer la thèse d'un attentat plutôt que celle d'un accident.

L'armée kényane est entrée en octobre dernier en Somalie, où elle mène depuis, conjointement aux forces militaires d'autres puissances régionales, des opérations pour déloger les islamistes shebab de leurs bastions du sud et du centre de ce pays livré à la guerre civile depuis plus de 20 ans.

Les corps des occupants de l'appareil ont été brûlés au point d'empêcher toute identification immédiate, ont rapporté des officiers de police sur place. Un journaliste de l'AFP présent sur les lieux a vu les corps calcinés de six personnes sortis des décombres de l'appareil, dont les débris étaient dispersés sur plusieurs dizaines de mètres dans une zone forestière.

La police a établi un cordon de sécurité pour tenter d'empêcher une foule de centaines de badauds d'approcher des lieux de l'accident.

Première publication : 10/06/2012

  • KENYA

    Les prochaines élections générales auront lieu le 4 mars 2013

    En savoir plus

  • KENYA

    Le Premier ministre dénonce un "acte de terrorisme" après l'explosion à Nairobi

    En savoir plus

  • KENYA

    La CPI confirme les charges de crimes contre l'humanité contre quatre Kényans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)