Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC: "Nous n'excluons pas des mesures de rétorsion contre l'UE" (Léonard She Okitundu)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Climat : faut-il encore rappeler l'urgence de la situation ?

En savoir plus

LE DÉBAT

One Planet Summit : Sans les Etats-Unis, qui va payer pour le climat ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "La droite devrait prendre le temps de la réflexion"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Jean-Louis Debré : "Chirac est à l'origine de la prise de conscience" sur l'environnement

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le Tage est en danger

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La "très grande mélancolie" de Lamia Ziadé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, la Lune, Mars, et au-delà"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La finance verte peut-elle (vraiment) aider la planète ?

En savoir plus

Moyen-orient

Plus de 14 000 morts depuis le début de la révolte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2012

Plus de 14 000 personnes ont été tuées depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, il y a 15 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La grande majorité des victimes sont des civils, précise l'ONG.

Homs à nouveau visée par des bombardements meurtriers

Les bombardements de l'armée syrienne ont fait au moins 35 morts au cours des dernières 24 heures dans la région de Homs, ont affirmé dimanche des opposants.

Ces bombardements ont visé la ville de Homs et les localités voisines de Koussaïr, Talbisseh et Rastan, où les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) multiplient les attaques contre les patrouilles et les barrages de l'armée et contre les batteries de missiles, selon le Réseau syrien pour les droits de l'homme et d'autres organisations d'opposants.

AFP - Au moins 14.115 personnes, en majorité des civils, ont été tués en Syrie depuis le début mi-mars 2011 de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins 9.862 civils, 3.470 soldats et 783 déserteurs ont été tués dans la répression et les combats. L'OSDH comptabilise comme civils les hommes armés qui combattent le régime sans toutefois être d'anciens soldats.

Les violences s'intensifient en Syrie malgré la présence de 300 observateurs de l'ONU en charge de surveiller la trêve entrée en vigueur le 12 avril et continuellement ignorée depuis.

Samedi, au moins 111 personnes dont 83 civils et 28 soldats ont été tuées selon un nouveau bilan de l'OSDH, soit l'un des bilans les plus lourds depuis l'instauration théorique du cessez-le-feu.
 

Première publication : 10/06/2012

  • SYRIE

    Abdel Basset Sayda succède à Burhan Ghalioun à la tête du Conseil national syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deraa, théâtre d'un nouveau massacre de l'armée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Une centaine de personnes massacrées dans la région de Hama, selon l'opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)