Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Plus de 14 000 morts depuis le début de la révolte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/06/2012

Plus de 14 000 personnes ont été tuées depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, il y a 15 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La grande majorité des victimes sont des civils, précise l'ONG.

Homs à nouveau visée par des bombardements meurtriers

Les bombardements de l'armée syrienne ont fait au moins 35 morts au cours des dernières 24 heures dans la région de Homs, ont affirmé dimanche des opposants.

Ces bombardements ont visé la ville de Homs et les localités voisines de Koussaïr, Talbisseh et Rastan, où les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) multiplient les attaques contre les patrouilles et les barrages de l'armée et contre les batteries de missiles, selon le Réseau syrien pour les droits de l'homme et d'autres organisations d'opposants.

AFP - Au moins 14.115 personnes, en majorité des civils, ont été tués en Syrie depuis le début mi-mars 2011 de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins 9.862 civils, 3.470 soldats et 783 déserteurs ont été tués dans la répression et les combats. L'OSDH comptabilise comme civils les hommes armés qui combattent le régime sans toutefois être d'anciens soldats.

Les violences s'intensifient en Syrie malgré la présence de 300 observateurs de l'ONU en charge de surveiller la trêve entrée en vigueur le 12 avril et continuellement ignorée depuis.

Samedi, au moins 111 personnes dont 83 civils et 28 soldats ont été tuées selon un nouveau bilan de l'OSDH, soit l'un des bilans les plus lourds depuis l'instauration théorique du cessez-le-feu.
 

Première publication : 10/06/2012

  • SYRIE

    Abdel Basset Sayda succède à Burhan Ghalioun à la tête du Conseil national syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Deraa, théâtre d'un nouveau massacre de l'armée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Une centaine de personnes massacrées dans la région de Hama, selon l'opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)