Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 11/06/2012

"Un score normal"

Presse française, Lundi 11 juin. Au menu de la presse française, l’arrivée en tête de la gauche au premier tour des législatives, qui laisse espérer au PS une majorité absolue à l’assemblée. Et cette question : pour l’UMP, bérézina, ou pas ?

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

La presse française revient largement ce matin sur l’arrivée en tête de la gauche à ce premier tour des législatives.

Je vous propose de commencer avec Libération, pour qui le président Hollande en particulier et la gauche en général qui sortent «plus forts» de ce premier tour, d’après Libé, puisque le parti socialiste a obtenu près 35 % des voix et qu’il est du coup assuré d’obtenir la majorité à l’assemblée, grâce au soutien d’EE/LV.

Libé revient aussi à la Une sur les résultats du Front national, 13, 6 % - un score très haut, mais qui est moins élevé que pour la présidentielle; ça ne va d’ailleurs va peut-être pas suffire au FN pour entrer à l’assemblée, puisque le taux d’abstention historique de ce premier tour, plus de 42 %, limite le nombre de triangulaires au second tour, et du coup, diminue les chances du  FN.

Libération nous parle également ce matin du mauvais score du Front de gauche. Le parti de Jean-Luc Mélenchon n’est pas parvenu à transformer l’essai de la présidentielle;  lui-même n’a pas réussi se hisser au second tour à Hénin-Beaumont, face à la patronne du FN Marine Le Pen. Une «sortie de rouste» que les amis de Jean-Luc Mélenchon expliquent depuis hier par une «bipolarisation accrue» de la vie politique française.

«Pourquoi Mélenchon a échoué», c’est aussi la question posée par le site du Nouvel Obs, qui évoque pour sa part «l’échec de la gauche de la gauche à convaincre les classes populaires».

La  «bipolarisation» de ce scrutin serait, d’après l’Humanité, l’une des conséquences du niveau élevé de l’abstention, mais aussi, «l’un des effets de la limitation du mandat présidentiel à cinq ans, et la conséquence de la réduction des législatives à un scrutin de confirmation». L’Huma qui se désole du «présidentialisme forcené (qui a) également conduit à la déformation de la réalité politique du pays», problème encore «amplifié par l’absence de proportionnelle», d’après le journal.

La bipolarisation de la vie politique qui nuit aussi à la santé des centristes. Le Figaro, revient ce matin sur la mise en ballottage du patron du MoDem.  François Bayrou est en «très grande difficulté dans le Béarn», au point que la question de  la survie de son parti serait ce matin clairement posée.

Pour le moment, donc, avantage à gauche - avantage perçu avec pas mal de nuances toutefois. Si le journal la Croix parle d’avantage tout court, le Parisien évoque lui un «net» avantage à gauche, même si le PS n’est pas sûr d’obtenir à lui seul la majorité absolue.

Et il y a pas mal de divergences ce matin dans les analyses faites sur le score de la droite. A gauche, on parle de «petite bérézina» pour l’UMP, mais du côté de l’ex-majorité, et notamment du Figaro, on préfère contre-attaquer et agiter ce matin le chiffon de «l’Etat PS», ou comment une nouvelle victoire de la gauche équivaudrait à lui accorder les pleins pouvoirs. Le Figaro qui rappelle aussi ce matin que «l’abstention record de ce premier tour confirme que nous ne sommes décidément plus en 1981»: «il n’y a cette fois ni appétit de gauche, ni volonté de changer la vie».

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

Gaffe de Boris Johnson : "Vous les Saoudiens et vos guerres par procuration !"

À la une de la presse internationale ce vendredi, les laissés-pour-compte de la prochaine administration Trump, la dernière gaffe signée Boris Johnson à l’égard de l’allié...

En savoir plus

09/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Demain on arrête de respirer"

À la une ce vendredi, ce pic de pollution qui fait suffoquer la France. Entre prédictions alarmistes et accusations de mauvaise gestion, les journaux préconisent un plan d’action...

En savoir plus

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus