Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mark Carney vole au secours de l'économie britannique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 11/06/2012

"Le provisoire qui dure"

Presse internationale, Lundi 11 juin 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, le plan d’aide européen de 100 milliards d’euros aux banques espagnoles, le disparition du ministre kényan de la Sécurité intérieure, et Anna Wintour.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec l'aide européenne accordée aux banques espagnoles.

C’est un sauvetage de cent milliards d'euros qui, certes, laisse à l'Espagne un peu de répit, mais place aussi désormais son économie sous étroite surveillance. Bref, une voie étroite pour Mariano Rajoy. C’est finalement à  reculons, constate The Wall Street Journal, que l'Espagne a accepté le plan européen qui fait d'elle le quatrième pays, après la Grèce, l'Irlande et le Portugal, à recevoir une assistance extérieure. Une situation que le journal décrit avec un indéniable pessimisme, pour ne pas dire une certaine sévérité.

Des choix pour le sauvetage de l’Espagne en particulier et de la zone euro en général qui suscitent pas mal d’interrogations, également, du côté du Guardian. Le quotidien britannique s’interroge comme presque chaque matin sur ce drôle de provisoire qui dure en Europe: une croissance faible, des Etats en faillite, des banques en état de précarité permanente, et des niveaux de vie en chute libre.

Mais les plus dubitatifs sont sans doute les premiers concernés, à savoir les Espagnols eux-mêmes. Voyez par exemple la façon dont El Pais a réagi aux propos de Mariano Rajoy Pour le quotidien de gauche, le chef du gouvernement se livre à une sorte de jeu de dupes, en présentant l’intervention de l’Europe comme un succès alors qu’il n’en n’est rien.

Mariano Rajoy qui n’a pas arrangé son cas, en justifiant le maintien de son déplacement hier en Pologne pour le match de l'Euro 2012 Espagne-Italie par cette déclaration: «Si cette situation n'avait pas été résolue, je n'y serais pas allé», a-t-il assuré. Déclaration qui lui vaut ce matin ce commentaire d’El Mundo: «Rajoy n’a pas porté chance à l’équipe de foot espagnole, et sans doute n’en porte-t-il pas à l’Espagne non plus».

Euro 2012 et crise de l’eurozone, qu’on retrouve dans ce dessin publié par The China Daily, où l’on voit une équipe européenne pas mal dépassée par la taille d’un ballon de foot gigantesque représentant les dettes des Etats européens.

A voir également, la disparition, hier, du ministre kényan de la Sécurité intérieure, George Saitoti, tué dans l'accident, aux causes encore indéterminées, de son hélicoptère. Il était candidat à l'élection présidentielle kényane, et il était aussi un responsable-clé de la lutte contre les islamistes somaliens, les shebab. Une disparition sur laquelle revient largement la presse kényane, et notamment The Nation, en expliquant que l’heure n’est ni aux rumeurs ni aux spéculations.

Il n’empêche, l’accident qui a coûté la vie à George Saitoti vient alimenter les craintes liées au terrorisme explique ce matin The Independent, en rappelant que l'armée kényane est entrée en octobre dernier en Somalie - une décision qui avait d’ailleurs été annoncée à l’époque  annoncée par George Saitoti.

On termine avec une nouvelle assez surprenante, et qui concerne l’icône de la mode, Anna Wintour. La patronne du Vogue américain pourrait bien être la prochaine ambassadrice américaine à Londres si Barack Obama est élu en novembre prochain, à en croire The Independent.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

01/07/2016 Revue de presse internationale

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, les réactions au renoncement surprise de Boris Johnson au poste de Premier ministre. Pour "The Sun", l'ancien maire de Londres a...

En savoir plus

01/07/2016 Revue de presse française

"Les Français disent oui à l'Europe"

Au menu de cette revue de presse française, le renoncement surprise de Boris Johnson au poste de Premier ministre, les Français qui réaffirment leur attachement à l'Union...

En savoir plus

30/06/2016 Revue de presse internationale

"Erdogan et l'effet boomerang"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 30 juin, l’attentat qui a fait au moins 42 morts, mardi soir, dans l’aéroport international d’Istanbul. Et l’onde de choc...

En savoir plus

30/06/2016 Revue de presse française

"Les électeurs britanniques ne sont pas tous des vieux cons racistes"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 30 juin, l’attentat qui a fait au moins 41 morts, mardi soir, à l’aéroport international d’Istanbul, en Turquie, le Brexit, un...

En savoir plus

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus