Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Economie

L'Euro et les marchés remontent après le sauvetage de l'Espagne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2012

Les marchés asiatiques ont accueilli favorablement le prêt de 100 milliards d'euros accordé par les ministres des Finances de la zone euro à l'Espagne. La devise européenne gagne ainsi 1% à 1,2648 dollar, son niveau le plus élevé depuis le 23 mai.

REUTERS - L’euro, le pétrole et les marchés d’actions sont en nette hausse lundi en Asie après la décision des ministres des Finances de la zone euro de prêter 100 milliards d’euros à l’Espagne pour remettre sur pied son système bancaire.

"Mariano Rajoy ne parle pas de plan de sauvetage"

Le montant de l’aide est supérieur aux attentes, ce qui ôte un poids aux marchés financiers qui craignaient qu’une crise bancaire incontrôlable ne vienne s’ajouter aux difficultés de la Grèce.

L’euro gagne 1% à 1,2648 dollar, son niveau le plus élevé depuis le 23 mai. Le dollar australien, très lié à l’appétit des investisseurs pour le risque, s’adjuge 0,9% à
1,0005 dollar.

L’or noir repart à la hausse. Le baril de Brent gagne plus de deux dollars (+2,5%) et s’échange à 102 dollars. Le baril de brut léger américain prend lui aussi plus de deux dollars (+2,20%) aussi et s’échange à 86,30 dollars.

La Bourse de Tokyo est en hausse de 2,4% dans les premiers échanges. Les valeurs liées à l’Europe comme les constructeurs automobiles Toyota (+2,3%) et Nissan
(+4%) sont recherchées.

Wall Street devrait aussi apprécier l’accord de sauvetage des banques espagnoles au vu de la hausse de 1% des contrats à terme sur les indices boursiers américains.
Les marchés boursiers américains devraient ainsi poursuivre leur avancée de la semaine dernière.

Ce retour de l’appétit pour le risque défavorisera-t-il les valeurs refuge comme les emprunts du Trésor américains et allemands ? Richard Hastings, chez Global Hunter Securities n’en est pas sûr.

« L’effet immédiat sur les marchés financiers devrait être bénéfique. Les marchés d’actions en particulier répondent bien aux bonnes nouvelles à court terme, mais les marchés obligataires, notamment la dette de bonne qualité, pourraient continuer à envoyer des signaux montrant que les difficultés ne sont pas terminées sous la forme de cours très élevés et de rendements faibles », estime Richard Hastings.

Ce regain d’appétit pour le risque constaté en ce début de semaine pourrait n’être que de courte durée compte tenu de la difficile équation que doit résoudre la zone euro : réduire un endettement élevé en maintenant l’austérité budgétaire tout en parvenant à relancer la croissance.

« La prochaine phase de la situation espagnole surviendra dans six à neuf mois quand il deviendra clair que l’économie espagnole ne s’est pas améliorée, montrant ainsi un nouvel espace d’angoisse », estime Richard Hastings. « C’est, de fait, la principale préoccupation pour l’ensemble de l’Europe : que la relation entre système bancaire, crédit et croissance reste morcelée et affaiblie. »

 

 

Première publication : 11/06/2012

  • ZONE EURO

    Aide aux banques espagnoles : pour Madrid, "c'est l'euro qui a gagné"

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Madrid lance un appel à l'aide européenne pour ses banques

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'agence Fitch dégrade de trois crans la note souveraine de l'Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)