Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'y pense et puis j'oublie "

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les nouveaux boat people"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Après Google, Gazprom dans le viseur de Bruxelles

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Naufrages de migrants, l'Europe face à l'urgence (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

Culture

Les devoirs d'anglais de Napoléon adjugés 325 000 euros à un musée parisien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/06/2012

L'une des trois lettres rédigées en anglais par la main de Napoléon s'est vendue dimanche aux enchères à 325 000 euros. C'est le Musée des Lettres et manuscrits de Paris qui a obtenu le précieux manuscrit après une enchère très disputée.

AFP - "It is two o'clock after midnight, I have enow sleep..." Un court texte en anglais rédigé par Napoléon 1er en exil à Sainte-Hélène, mis aux enchères par la maison de vente Osenat, a été acheté dimanche 325.000 euros par le Musée des Lettres et manuscrits à Paris.

Ecrite de la main même de Napoléon, cette lettre d'une page datée du 9 mars 1816 est adressée au Comte de Las Cases, son compagnon d'exil et futur rédacteur des mémoires de l'empereur déchu.

Selon la maison de vente Osenat, qui organise chaque année à Fontainebleau (Seine-et-Marne) des ventes consacrées à l'Empire napoléonien, cette lettre de Napoléon 1er est "l'une des trois seules connues au monde".

Estimée initialement entre 60.000 et 80.000 euros, elle a finalement été acquise 325.000 euros par le Musée des Lettres et manuscrits à l'issue d'une bataille d'enchères très disputée.

Dans son "Mémorial de Sainte-Hélène", Las Cases relate comment, au mois de mars 1816, Napoléon lui écrivit des lettres en anglais, notamment pour s'exercer au maniement de la langue de ses geôliers qu'il avait décidé d'apprendre quelques semaines plus tôt.

Las Cases évoque précisément la lettre vendue dimanche: "L'empereur n'avait pas dormi de la nuit: dans son insomnie il s'était amusé à m'écrire une nouvelle lettre en anglais; il me l'a envoyée cachetée; j'en ai corrigé les fautes, et lui ai répondu, en anglais aussi, par le retour du courrier. Il m'a fort bien compris; ce qui l'a convaincu de ses progrès, et lui a prouvé qu'il pourrait, à toute rigueur, correspondre dans sa nouvelle langue".


 

Première publication : 11/06/2012

  • FRANCE

    Courbefy, village fantôme français, vendu aux enchères à une artiste sud-coréenne

    En savoir plus

  • FRANCE

    La vente aux enchères des instruments de torture n’aura pas lieu

    En savoir plus

  • CINÉMA

    L'oscar d'Orson Welles pour "Citizen Kane" cédé aux enchères à plus de 861 000 dollars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)