Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiées syriennes en Jordanie : la menace Trump

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 12/06/2012

EXCLUSIF - La fuite des soldats maliens au Niger

Depuis bientôt trois mois, le Mali est coupé en deux : le Nord est aux mains des séparatistes touareg de l'Azawad et des islamistes d'Ansar Dine, alliés aux djihadistes d'Al-Qaïda au maghreb islamique. Les soldats maliens de l'armée régulière ont fui la région et certains sont partis se réfugier de l'autre côté de la frontière, au Niger. Une de nos équipes est allée à leur rencontre.

Ces soldats sont désarmés et confinés dans un ancien camp militaire dans la capitale Niamey, au Niger, mais ils sont prêts à repartir au front pour reconquérir le Nord-Mali et se racheter de leur défaite. Ces derniers n’ont échappé aux rebelles qu’en faisant semblant de se joindre à eux.

Leur commandant, le colonel-major Elhadji Ag Gamou décrit un Nord-Mali sous la coupe intransigeante des islamistes, qui imposent la charia et n’ont que faire des revendications autonomistes touareg. Il explique que sa présence avec ses 600 hommes au Niger est "stratégique" dans le cadre d’une offensive militaire qu’il appelle de ses vœux.

Un officier malien, arrivé de Bamako, va plus loin, affirmant qu’une intervention militaire se prépare activement. Les officiels nigériens, eux, maintiennent une neutralité officielle, expliquant qu’ils accueillent ses soldats pour des raisons humanitaires, mais à titre temporaire. Cependant, ils laissent entendre que ces troupes qui connaissent parfaitement la région pourraient servir de force d’appoint dans le cadre d’une intervention militaire internationale, si possible sous couvert d’un mandat de l’ONU.
 

Un reportage de Marc Perelman, Marc Cousinet, Lionel Barbosa et Olivier Morel.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2017 France

Réchauffement climatique : un danger pour le vin français

Le réchauffement climatique a un impact très concret sur le vin français. Les degrés en plus donnant un raisin plus sucré, qui à son tour produit du vin plus alcoolisé,...

En savoir plus

22/06/2017 Afrique

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

Depuis près de trois ans, le Soudan du Sud est touché par une guerre civile. Face aux violences et au manque de nourriture, beaucoup de Sud-Soudanais ont décidé de fuir. Près de...

En savoir plus

21/06/2017 Qatar

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

Depuis le 5 juin, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, allié de l’Iran et accusé de "soutenir le...

En savoir plus

20/06/2017 FOCUS

À Mossoul, avec les troupes d’élite qui traquent l’EI maison par maison

Nous vous proposons un reportage exceptionnel tourné par Roméo Langlois et Amar Al Hameedawi, nos envoyés spéciaux en Irak. Notre équipe a pu suivre les forces d’élite irakiennes...

En savoir plus

19/06/2017 FOCUS

Syrie : à Raqqa, avec les forces arabo-kurdes qui tentent de reprendre la ville à l’EI

En Syrie, la bataille pour reprendre Raqqa, le dernier bastion de l’organisation État islamique dans le pays, a commencé. La reconquête menée par la coalition arabo-kurde se fait...

En savoir plus