Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Moyen-orient

Al-Mayadine, la chaîne d'information anti-Al-Jazira

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2012

D'anciens journalistes d'Al-Jazira, qui reprochaient à la chaîne qatarie son traitement partisan des révolutions arabes, ont fondé la nouvelle chaîne d'information Al-Mayadine. Son indépendance est pourtant loin d'être prouvée.

En arabe, "al-mayadine" signifie la place ou le terrain. La dernière des chaînes d’information arabophone lancée lundi 11 juin a choisi ce nom en référence aux révolutions arabes. Ayant choisi pour slogan, "la réalité telle qu'elle est", ce nouveau canal d'information panarabe a été fondé par un groupe d’anciens journalistes d’Al-Jazira. À la veille de la première émission de ses programmes diffusés par satellite dans le monde entier, Selim el-Meddeb, correspondant de FRANCE 24 à Beyrouth, a cherché à en savoir plus sur les rouages de cette nouvelle recrue dans le monde des médias.

Le directeur de la chaîne n’est autre que Ghassan Ben Jeddo, ancienne star d'Al-Jazira qui avait quitté la rédaction avec fracas aux débuts de la révolte syrienne. Il reprochait alors à la chaîne d’être trop partisane dans sa couverture des "printemps arabes" en appuyant sans réserve les positions diplomatiques du Qatar.

"J'ai eu le sentiment que d'une manière ou d'une autre, je perdais mon intégrité de journaliste en étant poussé à mentir", raconte Ali Hachem, ex-journaliste d'Al-Jazira aujourd’hui responsable des correspondants à Al-Mayadine. "Ce sont les propriétaires d'Al-Jazira, les Qataris, qui sont entrain de pousser la chaîne à commettre un suicide journalistique" s'alarme-t-il.

Un sentiment partagé par le directeur de l'information d'Al-Mayadine, Sami Kleib, une autre ex-vedette d'Al-Jazira. Il dénonce également une dérive partisane des principales chaînes panarabes.

"Quand vous alimentez par exemple les guerres confessionnelles dans le monde arabe vous êtes assassin, vous n'êtes plus journaliste", estime-t-il. "Notre métier c'est de raconter la réalité et non de la falsifier pour servir l'intérêt de tel ou tel pays".

Al-Mayadine serait donc une chaîne "anti-Al-Jazira". Ses fondateurs revendiquent une chaîne d’information indépendante à l’heure où partisans et opposants en Syrie se livrent aussi une guerre d’images.

Cependant, il se pourrait qu’Al-Mayadine ne soit pas aussi indépendante qu’elle le prétend. Des liens politiques existeraient avec Téhéran et Damas. L’épouse du directeur de l’information, Sami Kleib, n'est autre que la conseillère en communication du président syrien Bachar al-Assad.

Omar Ibhais, un producteur de télévision indépendant à Beyrouth, a indiqué à FRANCE 24 connaître l’origine des fonds de la nouvelle chaîne grâce à des sources internes. "La chaîne Al-Mayadine est le fruit d'un partenariat entre les Iraniens et Rami Makhlouf, cousin du président Bachar al-Assad", a-t-il expliqué. "Les Iraniens ont investi 5 millions de dollars, je pense, et Rami Makhlouf 25 millions".

Première publication : 11/06/2012

COMMENTAIRE(S)