Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Terrasse : "Il n'y a pas de raison d'interdire Uber!"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei enregistre sa pire semaine depuis la crise de 2008

En savoir plus

LE DÉBAT

Procès d'Hissène Habré : perpétuité requise pour l'ancien président tchadien

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La Havane, terre d'œcuménisme"

En savoir plus

LE DÉBAT

Remaniement ministériel : un nouvel équilibre politique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un remaniement pour rien?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : à Bambari, symbole de la division, le candidat Dologuele rencontre un chef de guerre

En savoir plus

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

Economie

La justice française démantèle un vaste réseau de téléchargement illégal

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 12/06/2012

Planete-lolo.su, l’un des forums français les plus populaires auprès des internautes amateurs du téléchargement illégal de films et de musiques, a disparu de la Toile. Son créateur a été interpellé par la gendarmerie.

C’est un important coup de filet dans le milieu français du partage de fichiers illégaux sur Internet. Un jeune homme de 19 ans, connu en ligne sous le pseudonyme de P[4]nzer, a été arrêté par l'équipe de cybercriminalité de la gendarmerie de Marseille et mis en examen pour contrefaçon en bande organisée et blanchiment d’argent. Selon l’annonce faite mardi 12 juin par le parquet d’Aix-en-Provence, il encourt une peine de cinq ans d'emprisonnement et 500 000 euros d'amende.

Trois autres personnes ont également été interpellées dans le cadre de l’opération débutée en juillet 2011, suite à une plainte conjointe de la Sacem (Société des auteurs compositeurs de musique) et de l’Alpa (Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle).

La principale cible de la gendarmerie, P[4]nzer, est le fondateur et responsable du site planete-lolo.su, l’un des plus importants forum francophones d’échange de liens permettant de télécharger illégalement des films ou de la musique. Sa fermeture avait été révélée la semaine dernière par le site spécialisé warezien.info qui se demandait déjà à l’époque s'il n'y avait pas anguille policière sous roche. Avant sa fermeture, plus de 800 000 internautes utilisaient ce site, sur lequel une dizaine de milliers de films étaient référencés (entre 70 000 et 200 000 selon les sources) afin de pouvoir télécharger en toute illégalité.

Pactole

Selon la gendarmerie de Marseille en charge de l’opération, ce trafic de fichiers aurait permis à P[4]nzer d’amasser un joli pactole depuis la mise en ligne de son forum en 2008, notamment grâce à la publicité sur le site. Outre les 10 000 euros qui auraient été découverts à son domicile, le jeune homme serait également en possession de 180 000 euros sur un compte bancaire désormaisbloqué par la justice, affirme Numérama, site spécialisé dans les nouveaux médias, qui cite “une source proche de l’enquête”. “Il ne vivait que de ça et se faisait près de 7 000 euros par mois grâce à son site”, a affirmé un enquêteur de la Sacem à Zataz, un autre site français spécialisé dans les nouveaux médias.

Des membres actifs du forum ont également bénéficié financièrement de l'aventure planete-lolo. C'était le cas des principaux "uploaders" de planete-lolo. Ces internautes qui mettent les fichiers illégaux à disposition des utilisateurs du forum sont rémunérés par les forums ou les plateformes de téléchargement sur lesquels ils postent les liens vers les fichiers illégaux, selon un modèle économique décrit dans un rapport controversé sur l’économie du piratage publié par l’Hadopi en avril 2012.

Deux d'entre eux ont été interpellés, en compagnie d'un autre co-administrateur de planete-lolo, par la gendarmerie dans le cadre de ce coup de filet. Zataz affirme, à ce sujet, que la gendarmerie serait toujours à la recherche de plusieurs autres “uploaders”.

Première publication : 12/06/2012

  • INTERNET

    Le réseau LinkedIn victime d'un piratage de grande ampleur

    En savoir plus

  • INTERNET

    Flame rallume la mèche de la cyberguerre

    En savoir plus

  • INTERNET

    L'Hadopi publie un rapport sur l’économie du piratage en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)