Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

Moyen-orient

Après huit jours de combats intensifs, l'armée régulière affirme avoir "libéré" Haffé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2012

Encerclés depuis huit jours par l'armée régulière dans la ville d'Haffé, dans l'ouest du pays, les combattants de l'armée syrienne libre ont entamé, mardi, un retrait de la ville. De son côté, Damas affirme avoir libéré l'endroit des "terroristes".

REUTERS  - Les forces syriennes ont libéré la ville d’Haffeh des « terroristes », terme employé pour désigner les rebelles, annonce mercredi la télévision d’Etat, après une semaine de violents combats contre les insurgés.

La télévision publique dit que les forces loyales au président Bachar al Assad ont restauré le calme et la sécurité à Haffeh, dans l’ouest du pays, et « l’ont nettoyé des groupes terroristes armés ».
 
Mardi, les insurgés avaient annnoncé leur retrait d’Haffeh en raison d’intenses bombardements.
 

 

Première publication : 13/06/2012

  • SYRIE

    Des voix alaouites s'élèvent contre le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Syrie est entrée en guerre civile, selon un haut-responsable de l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les observateurs de l'ONU visés par des tirs et bloqués aux portes de Haffé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)