Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

Moyen-orient

Après huit jours de combats intensifs, l'armée régulière affirme avoir "libéré" Haffé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2012

Encerclés depuis huit jours par l'armée régulière dans la ville d'Haffé, dans l'ouest du pays, les combattants de l'armée syrienne libre ont entamé, mardi, un retrait de la ville. De son côté, Damas affirme avoir libéré l'endroit des "terroristes".

REUTERS  - Les forces syriennes ont libéré la ville d’Haffeh des « terroristes », terme employé pour désigner les rebelles, annonce mercredi la télévision d’Etat, après une semaine de violents combats contre les insurgés.

La télévision publique dit que les forces loyales au président Bachar al Assad ont restauré le calme et la sécurité à Haffeh, dans l’ouest du pays, et « l’ont nettoyé des groupes terroristes armés ».
 
Mardi, les insurgés avaient annnoncé leur retrait d’Haffeh en raison d’intenses bombardements.
 

 

Première publication : 13/06/2012

  • SYRIE

    Des voix alaouites s'élèvent contre le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Syrie est entrée en guerre civile, selon un haut-responsable de l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les observateurs de l'ONU visés par des tirs et bloqués aux portes de Haffé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)