Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

FRANCE

Jean-Marc Ayrault appelle Olivier Falorni à se désister

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2012

Le Premier ministre a appelé mercredi le dissident PS à "prendre ses responsabilités" et à retirer sa candidature à La Rochelle, malgré un sondage qui donne Falorni largement gagnant face à Ségolène Royal, candidate investie par le parti.

AFP - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appelé mercredi le dissident socialiste Olivier Falorni à "prendre ses responsabilités" et à se désister en faveur de Ségolène Royal, candidate investie par le PS, confrontée à un second tour délicat dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime.

"J'ai pris connaissance d'un sondage qui montre que Mme Royal est largement soutenue à gauche, alors qu'Olivier Falorni est devenu le candidat de l'UMP et du Front national, qui eux seuls peuvent amener sa victoire", a déclaré à l'AFP M. Ayrault.

Le Premier ministre faisait référence à un sondage Ifop/Fiducial, réalisé lundi et mardi, donnant Ségolène Royal battue dimanche par le dissident socialiste (42%-58%), largement grâce à des voix de la droite.

Selon ce sondage, 82% des électeurs de la candidate UMP Sally Chadjaa, qui n'a pas pu se qualifier pour le deuxième tour, indiquent ainsi qu'ils voteront pour M. Falorni, contre 6% qui choisissent Mme Royal.

"La primaire a eu lieu au premier tour (dimanche dernier) et Mme Royal est arrivée en tête, donc M. Falorni devrait se désister comme cela s'est fait dans d'autres circonscriptions entre candidats de gauche", a fait valoir M. Ayrault.

"Il lui appartient en conscience de réfléchir au sens de sa candidature", a ajouté le Premier ministre. "Je le mets en face de ses responsabilités et je lui dis de penser aussi à l'intérêt général", a dit encore M. Ayrault.

 

Première publication : 13/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Le périlleux bras de fer de Ségolène Royal à La Rochelle

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Dans un tweet, Valérie Trierweiler encourage Falorni contre Royal

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    La gauche sévère avec ValérieTrierweiler, la droite pilonne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)