Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

FRANCE

Jean-Marc Ayrault appelle Olivier Falorni à se désister

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2012

Le Premier ministre a appelé mercredi le dissident PS à "prendre ses responsabilités" et à retirer sa candidature à La Rochelle, malgré un sondage qui donne Falorni largement gagnant face à Ségolène Royal, candidate investie par le parti.

AFP - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appelé mercredi le dissident socialiste Olivier Falorni à "prendre ses responsabilités" et à se désister en faveur de Ségolène Royal, candidate investie par le PS, confrontée à un second tour délicat dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime.
              
"J'ai pris connaissance d'un sondage qui montre que Mme Royal est largement soutenue à gauche, alors qu'Olivier Falorni est devenu le candidat de l'UMP et du Front national, qui eux seuls peuvent amener sa victoire", a déclaré à l'AFP M. Ayrault.
              
Le Premier ministre faisait référence à un sondage Ifop/Fiducial, réalisé lundi et mardi, donnant Ségolène Royal battue dimanche par le dissident socialiste (42%-58%), largement grâce à des voix de la droite.
              
Selon ce sondage, 82% des électeurs de la candidate UMP Sally Chadjaa, qui n'a pas pu se qualifier pour le deuxième tour, indiquent ainsi qu'ils voteront pour M. Falorni, contre 6% qui choisissent Mme Royal.
              
"La primaire a eu lieu au premier tour (dimanche dernier) et Mme Royal est arrivée en tête, donc M. Falorni devrait se désister comme cela s'est fait dans d'autres circonscriptions entre candidats de gauche", a fait valoir M. Ayrault.
              
"Il lui appartient en conscience de réfléchir au sens de sa candidature", a ajouté le Premier ministre. "Je le mets en face de ses responsabilités et je lui dis de penser aussi à l'intérêt général", a dit encore M. Ayrault.

 

Première publication : 13/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    La gauche sévère avec ValérieTrierweiler, la droite pilonne

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Le périlleux bras de fer de Ségolène Royal à La Rochelle

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Dans un tweet, Valérie Trierweiler encourage Falorni contre Royal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)