Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

FRANCE

Jean-Marc Ayrault appelle Olivier Falorni à se désister

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/06/2012

Le Premier ministre a appelé mercredi le dissident PS à "prendre ses responsabilités" et à retirer sa candidature à La Rochelle, malgré un sondage qui donne Falorni largement gagnant face à Ségolène Royal, candidate investie par le parti.

AFP - Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appelé mercredi le dissident socialiste Olivier Falorni à "prendre ses responsabilités" et à se désister en faveur de Ségolène Royal, candidate investie par le PS, confrontée à un second tour délicat dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime.
              
"J'ai pris connaissance d'un sondage qui montre que Mme Royal est largement soutenue à gauche, alors qu'Olivier Falorni est devenu le candidat de l'UMP et du Front national, qui eux seuls peuvent amener sa victoire", a déclaré à l'AFP M. Ayrault.
              
Le Premier ministre faisait référence à un sondage Ifop/Fiducial, réalisé lundi et mardi, donnant Ségolène Royal battue dimanche par le dissident socialiste (42%-58%), largement grâce à des voix de la droite.
              
Selon ce sondage, 82% des électeurs de la candidate UMP Sally Chadjaa, qui n'a pas pu se qualifier pour le deuxième tour, indiquent ainsi qu'ils voteront pour M. Falorni, contre 6% qui choisissent Mme Royal.
              
"La primaire a eu lieu au premier tour (dimanche dernier) et Mme Royal est arrivée en tête, donc M. Falorni devrait se désister comme cela s'est fait dans d'autres circonscriptions entre candidats de gauche", a fait valoir M. Ayrault.
              
"Il lui appartient en conscience de réfléchir au sens de sa candidature", a ajouté le Premier ministre. "Je le mets en face de ses responsabilités et je lui dis de penser aussi à l'intérêt général", a dit encore M. Ayrault.

 

Première publication : 13/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    La gauche sévère avec ValérieTrierweiler, la droite pilonne

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Le périlleux bras de fer de Ségolène Royal à La Rochelle

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Dans un tweet, Valérie Trierweiler encourage Falorni contre Royal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)