Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 14/06/2012

"L'ère post-Moubarak, vraiment?"

Presse internationale, Jeudi 14 juin 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, les tensions entre les Etats-Unis et la Russie au sujet de la Syrie, l’élection présidentielle en Egypte, et la misère en Grèce.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec les tensions entre les Etats-Unis et la Russie au sujet de la situation en Syrie.

Depuis des semaines, l’Administration Obama demande à la Russie de cesser d’apporter son concours à la répression en cours, notamment à-travers la livraison d’armes au gouvernement syrien, mais rien n’y fait: «Qu’on est loin, constate ce matin The New York Times, de la lune de miel du début du printemps». Ce qui a changé, d’après le journal, c’est que Medvedev n’est plus président et que Poutine l’a remplacé. Vladimir Poutine, l’ex-colonel du KGB, qui doit rencontrer Barack Obama la semaine prochaine et qui jouerait désormais à fond la carte de l’antiaméricanisme pour tenter d’asseoir une légitimité contestée par les manifestants moscovites, tandis que son homologue américain serait confronté aux critiques de son adversaire républicain Mitt Romney, qui l’accuse de s’être montré trop laxiste vis-à-vis des Russes.

Foreign Policy va même plus loin, en expliquant que le soutien apporté par les Russes à Bachar El Assad permet finalement aux Américains de s’exonérer de toute intervention en Syrie. Le site américain explique que les intérêts de la Russie en Syrie sont trop importants pour que quiconque envisage sérieusement qu’elle puisse cesser de soutenir le régime en place, qui reste son meilleur allié, pour ne pas dire le seul, dans la région. Les Russes continueront de camper sur leur position, car ils savent ce qu’ils ont à perdre, pas ce qu’ils ont à gagner. Quant aux Etats-Unis, ils n’ont jamais eu l’intention de s’engager en Syrie, et pas plus aujourd’hui qu’hier, d’après Foreign Policy.

La situation en Syrie qui préoccupe chaque jour davantage le voisin libanais, inquiet de voir la crise syrienne se propager au-delà de ses frontières. The Washington Post rappelle que les blessures de la guerre civile sont toujours à vif au Liban, et qu’il est évidemment très difficile pour les Libanais d’assister à une guerre civile à leur porte. Beaucoup d’entre eux craindraient désormais de voir leur pays «aspiré» par ce conflit, d’après The Washington Post, qui raconte que le conflit syrien s’est déjà infiltré dans le nord-est du Liban, devenu un point de passage important pour l’équipement des insurgés.

On passe maintenant en Egypte, où l’on s’apprête à voter samedi et dimanche pour élire le futur président de l’ère post-révolution. Le second tour, on le rappelle, oppose l’ex- Frère musulman Mohammed Morsi à Ahmad Chafiq, qui a été le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, et qui a failli être disqualifié après l'adoption d'une loi qui  interdisant aux hauts responsables de l'ère Moubarak de se présenter à la présidentielle. Il a été rétabli in extremis dans la course, mais cette loi, rappelle le quotidien AlMasyAlYoum doit être examinée aujourd’hui  par la Cour constitutionnelle, qui risque de mettre donc un terme à ses ambitions politiques - une éventualité peu probable d’après le journal.

Et on s’apprête à voter aussi en Grèce, sans grand espoir toutefois. Les Grecs n’ont plus beaucoup d’espoir, et pour cause, leur vie quotidienne n’en finit plus de se dégrader, au point nous apprend ce matin The Independent, que dans les hôpitaux grecs, on manque non seulement de fonds pour faire tourner les services, mais on risque de manquer aussi désormais de nourriture pour les patients.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/07/2017 Revue de presse internationale

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

Au menu de la revue de presse internationale vendredi, les réactions dans la presse américaine à l'interview de Donald Trump dans le New York Times. Un président américain dont...

En savoir plus

21/07/2017 Revue de presse française

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

Au menu de la presse française vendredi, l'état de grâce d'Emmanuel Macron fragilisé par le "psychodrame Villiers" et menacé par les projets de loi bientôt en discussion à...

En savoir plus

20/07/2017 États-Unis

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais...

En savoir plus

20/07/2017 Agriculture

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

Au menu de la presse française ce jeudi 20 juillet, la désapprobation générale vis-à-vis d'Emmanuel Macron après la démission du général Pierre de Villiers, la lettre testament...

En savoir plus

19/07/2017 Jérusalem

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

Dans cette revue de presse internationale du 19 juillet, le "dîner secret" entre Donald Trump et Vladimir Poutine a bien eu lieu en marge du G20. Faut-il des portiques détecteurs...

En savoir plus