Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

SPORT

Bafétimbi Gomis dans les filets de la justice pour une affaire de viol

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 14/06/2012

La garde à vue de l'attaquant de l'Olympique Lyonnais Bafétimbi Gomis et de l'un de ses anciens coéquipiers à Saint-Étienne, Yohan Benalouane, tous deux visés dans une enquête pour "viol en réunion", a été prolongée ce jeudi à Lyon.

Selon le site Internet de le mensuel "Lyon Capitale", "les faits se seraient déroulés dans la nuit de mardi à mercredi [13 juin] entre 1h et 2h30 du matin", dans l'appartement de Bafétimbi Gomis, qui y aurait "invité une femme de 38 ans" en compagnie d'un autre homme.

On a appris ultérieurement que cette seconde personne est un ancien coéquipier de Gomis à Saint-Étienne : Yohan Benalouane. Cette saison, ce joueur de 25 ans a joué en Italie, au club de Cesena, qui a terminé dernier du championnat.

La femme accuse les deux hommes "de l'avoir violée et s'en serait ouverte à une amie venue la chercher en pleine nuit", ajoute l'hebdomadaire. Elle aurait déposé plainte mercredi matin, selon le quotidien "Le Progrès".

Gomis dément

Mercredi en début d'après-midi, Bafétimbi Gomis, qui compte cinq sélections chez les Bleus, a formellement démenti,  sur sa page Facebook et sur Twitter les accusations de viol portées contre lui.


"Les versions sont divergentes donc nous organisons des confrontations dans la journée", a indiqué ce jeudi une source proche de l’enquête au journal Le Progrès. La victime présumée, qui affirme qu'elle n'était pas consentante pour avoir des rapports sexuels avec ces deux hommes, "n'a jamais fait état de violences" physiques mais il faut vérifier qu'il n'y ait pas eu de "contraintes morales, psychologiques."

En fonction des conclusions tirées des confrontations, les gardes à vue des deux joueurs pourraient être prolongées jeudi soir pour 24 heures, ou prendre fin dans la journée, avec ou sans poursuites.

Jusqu’à présent, les analyses physiologiques et toxicologiques qui ont été pratiquées sur la trentenaire n'ont rien donné de déterminant. Une perquisition a également eu lieu dans l'appartement du quartier de Gerland où les faits se seraient déroulés, sans que celle-ci n'apporte des réponses dans un sens ou dans un autre.

 

En fin d'après-midi ce jeudi, le Brésilien Michel Bastos a tenu à apporter son soutien à son coéquipier à l'OL Bafétimbi Gomis au travers d'un message publié sur Twitter.


De son côté, l’Olympique Lyonnais a annoncé mercredi dans un communiqué "prendre acte de l’existence d’une enquête et suivre en parfaite synergie son évolution". Le club a également souligné ses vifs regrets après "les diffusions hâtives de médias dont la finalité est de porter atteinte à son image alors qu'aucune conclusion policière ou judiciaire n'existe à ce jour".

L'affaire a un précédent à Marseille. Brandao, attaquant brésilien du club phocéen, a été mis en examen pour viol le 9 mars 2011. Laissé en liberté sous contrôle judiciaire, il avait été prêté à un club brésilien, Cruzeiro, avant de renouer en janvier avec la Ligue 1. Selon des informations du parquet délivrées à l’AFP, la procédure "est quasiment finie."

Première publication : 14/06/2012

  • FOOTBALL

    OM : Brandao entre controverses et coups d’éclat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)