Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

FRANCE

Les dessous du tweet de Valérie Trierweiler

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/06/2012

La compagne de François Hollande aurait menacé le président avant de publier le tweet dévastateur où elle exprime son soutien au dissident socialiste qui se présente contre Ségolène Royal au second tour des législatives à La Rochelle.

Journaliste politique à l’hebdomadaire "Le Point", Anna Cabana dit avoir obtenu des précisions venant de "plusieurs sources" concordantes sur les dessous de l’affaire du tweet de Valérie Trierweiler .

Mardi 12 juin au matin, Valérie Trierweiler est très mécontente d’apprendre que François Hollande a accordé son soutien à Ségolène Royal contre Olivier Falorni dans la bataille des législatives à La Rochelle par un message adressé aux électeurs de sa circonscription, explique la journaliste dans un entretien accordé à BFM-TV. "Ils ont une conversation au téléphone alors que François Hollande est dans son bureau où elle lui dit : 'Tu as fait ça sans m’avertir. Tu vas voir ce dont je suis capable.'"

Une heure et quart plus tard, selon la journaliste, la compagne de François Hollande poste son tweet après avoir prévenu le dissident Olivier Falorni. "François Hollande, lui, va découvrir le procédé en même temps que tout le monde", ajoute la grand reporter du "Point".

Hollande "sous le choc"

Désaccord profond entre le président et sa compagne ? "C’est vrai, ils ne sont pas sur la même position", admet le conseiller de la Première dame à l’Élysée, Patrice Biancone, dans les colonnes du journal "Le Parisien". Et de rappeler qu’"il y a eu des précédents", allusion aux désaccords publics entre Cécilia et Nicolas Sarkozy, et entre François et Danielle Mitterrand.

Dès qu’il prend connaissance du tweet, François Hollande est "sous le choc", écrivent Frédéric Gerschel et Éric Hacquemand dans "le Parisien". "Le président de la République était très énervé. Il l’a très mal pris", a confié "un intime"  de François Hollande aux deux journalistes. "C’est un homme pudique. Elle a dépassé les bornes. Cela risque d’écorner son image", ajoute cette source.

De son côté, Ségolène Royal s’est dite "meurtrie" dans une interview accordée au quotidien "Libération". "Le coup était trop violent", explique-t-elle. Mais, ajoute-t-elle, "je mène un combat politique difficile et je me dois de tenir bon".

Le tweet de l'embarras

Première publication : 14/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Pour Royal, le tweet de Trierweiler était un "coup trop violent"

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    La gauche sévère avec ValérieTrierweiler, la droite pilonne

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    La presse française ironise sur le tweet de Valérie Trierweiler

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)