Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les pro-russes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

FRANCE

Hollande rend hommage aux soldats français morts en Afghanistan

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2012

Au cours d'une cérémonie solennelle aux Invalides, le président français a rendu hommage aux quatre soldats tués samedi en Kapisa. Il a également confirmé le retrait d'ici à la fin 2012 des 2 000 militaires français déployés en Afghanistan.

AFP - Le président François Hollande s'est engagé jeudi à ce que le retrait des forces françaises d'Afghanistan, qui débutera "dans les prochaines semaines", se fasse "dans l'ordre et la sécurité".

Rendant hommage aux quatre soldats français tués samedi en Afghanistan, lors d'une cérémonie solennelle aux Invalides, le chef de l'Etat a confirmé le retrait de quelque 2.000 soldats français, sur un total de 3.500, d'ici la fin de l'année.

"Le temps est venu de la transition, appelée de leurs voeux par les autorités afghanes elles-mêmes, qui entendent prendre leurs destinées en main", a-t-il déclaré, soulignant que le président afghan Hamid Karzaï, le lui avait confirmé "ces dernières heures".

"Nous n'aurons plus de forces combattantes en Afghanistan après le 31 décembre 2012" F. Hollande - 25/05



"Nos troupes combattantes entameront leur départ du sol d'Afghanistan dans les prochaines semaines", a confirmé François Hollande. "Il s'achèvera à la fin de l'année et il n'est pas sans danger, il se fera donc dans l'ordre et la sécurité, j'y veillerai et je m'y engage", a-t-il poursuivi.

Après le départ des forces de l'Otan, les forces afghanes doivent assurer elles-mêmes la sécurité de l'Afghanistan.

Au cours d'un éloge funèbre devant les cercueils des quatre soldats dans la cour d'honneur des Invalides, le chef de l'Etat a rendu un hommage appuyé aux forces armées.

"La France doit à son armée une part éminente de ce qu'elle est aujourd'hui, de sa grandeur, de son indépendance, de son rayonnement dans le monde, d'être restée une nation libre", a-t-il déclaré, en soulignant que les quatre soldats tués samedi "sont morts pour des valeurs justes et hautes".

Evoquant l'engagement français en Afghanistan, il a affirmé que "la France, avec ses alliés" a évité que le pays ne devienne "le sanctuaire" du terrorisme.

"Lutter contre le fanatisme, le terrorisme, la haine aveugle, aider fraternellement un peuple à retrouver le chemin de sa souveraineté, tel était la mission de nos quatre compatriotes" tués samedi, a poursuivi le chef de l'Etat, avant de leur exprimer "au nom de la France, notre gratitude".

S'adressant aux familles des soldats engagés en Afghanistan, il a salué le "courage discret, silencieux, intime", que nécessite le fait d'avoir un parent exposé au risque. Le chef de l'Etat a évoqué "la peur de perdre un proche, de le voir revenir blessé, handicapé", avant d'adresser ses pensées aux cinq soldats blessés dans l'attentat de samedi, et aux 700 blessés français depuis le début du conflit.

Le président Hollande a fait les quatre soldats chevaliers de la Légion d'Honneur à titre posthume. Il s'est ensuite entretenu en privé avec leurs familles.

Première publication : 14/06/2012

  • AFGHANISTAN

    Le ministre de la Défense à Kaboul après la mort des soldats français

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Soldats français tués : le retrait des troupes commencera en juillet

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Quatre soldats français tués dans un attentat-suicide en Kapisa

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)