Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Scandale des écoutes : David Cameron dément tout accord avec le groupe Murdoch

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2012

Entendu par la commission d'enquête sur l'éthique de la presse, le Premier ministre britannique dément avoir promis de ménager l'empire médiatique du magnat Rupert Murdoch pour qu'il lui assure un traitement favorable de l'information.

AFP - Le Premier ministre britannique David Cameron a démenti jeudi devant une commission d'enquête sur l'éthique de la presse avoir passé le moindre "accord" avec le groupe de Rupert Murdoch, tout en admettant une trop grande proximité en général entre politiques et médias.

Interrogé sur des soupçons selon lesquels le parti conservateur de David Cameron aurait ménagé l'empire des médias de Rupert Murdoch en échange d'une couverture médiatique favorable de la part de ses journaux, le Premier ministre a affirmé que "l'idée d'accords explicites est absurde".

"Je n'accorde aucun crédit non plus à cette théorie d'un accord secret", a-t-il ajouté devant la commission Leveson, qu'il a lui-même mise en place dans le sillage du scandale des écoutes téléphoniques au sein d'un ex-tabloïde de Rupert Murdoch, le News of the World.

Le Premier ministre a toutefois reconnu que les liens entre les médias britanniques et le monde politique étaient devenus "trop étroits" et qu'il fallait "'un peu plus de distance".

"Je pense que nous devons essayer de replacer" les relations entre presse et pouvoir "sur une meilleure base", a-t-il dit.

Le Premier ministre, qui doit témoigner pendant six heures environ, en direct à la télévision et sous serment, a jugé nécessaires à l'avenir "une plus grande transparence, une meilleure régulation, un peu plus de distance".

Le chef du gouvernement, qui s'était soigneusement préparé à cette audition selon la presse, a aussi souligné le poids du système de l'information en continu qui "conduit les journaux à suramplifier le moindre évènement".

Le News of the World, fermé l'été dernier à cause du scandale, est soupçonné d'avoir fait écouter des centaines de personnes pour obtenir des scoops.

Les liens du chef du gouvernement avec l'entourage de Rupert Murdoch sont apparus de plus en plus clairement au fil des témoignages ces dernières semaines devant la commission Leveson. Notamment sa proximité avec Rebekah Brooks, ex-directrice de News International, la division chapeautant les journaux britanniques de Murdoch.

La jeune femme, qui a été interpellée deux fois, doit comparaître le 22 juin devant la justice dans un des volets de cette affaire.

M. Cameron devrait aussi être interrogé sur sa décision de confier le dossier du rachat du bouquet satellitaire BSkyB à un ministre dont il savait apparemment qu'il était favorable à l'offre présentée par Rupert Murdoch pour en acquérir la totalité.

Autre sujet embarrassant pour le Premier ministre: le recrutement d'Andy Coulson, ancien rédacteur en chef du News of the World, qui fut un temps responsable de sa communication avant d'être contraint à la démission à cause du scandale.

Première publication : 14/06/2012

  • ROYAUME-UNI

    Affaire Murdoch : Tony Blair auditionné sur ses liens avec les médias

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Premières inculpations dans l'affaire des écoutes téléphoniques

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Cinq nouvelles arrestations dans le cadre de l'affaire des écoutes téléphoniques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)