Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Le ministère de l'Intérieur interdit toute manifestation vendredi en Tunisie

©

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/06/2012

Les autorités tunisiennes ont annoncé qu'"aucune manifestation [ne serait] autorisée vendredi". Une décision sous forme de réponse aux salafistes qui ont lancé des appels à se rassembler après la grande prière pour défendre "les valeurs du sacré".

AFP - Le ministère de l'Intérieur n'a autorisé aucune manifestation pour vendredi en Tunisie, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère Khaled Tarrouche, alors que plusieurs appels à défendre "les valeurs du sacré" après la prière ont été lancés, notamment par des salafistes.

"Le ministère de l'Intérieur n'a autorisé l'organisation d'aucune marche pour demain", a déclaré M. Tarrouche, ajoutant que la "loi serait appliquée contre tout acte de violence".



"Des appels à la violence circulent sur Facebook", a-t-il souligné.

Plusieurs membres de la mouvance salafiste ont lancé depuis le début de la semaine des appels à manifester après la grande prière du vendredi, pour dénoncer les "atteintes aux valeurs du sacré", à la suite d'une exposition controversée et prise pour cible par des salafistes présumés.

Dans une vidéo mise en ligne en début de semaine --non authentifiée--, un leader salafiste, Abou Ayoub, avait appelé les Tunisiens à "se soulever vendredi après la prière, en réponse à ceux qui se moquent de l'islam".

Des oeuvres jugées insultantes exposées la semaine dernière à La Marsa, chic banlieue nord de Tunis, ont servi de détonateur à la flambée de violences du début de semaine en Tunisie, qui a fait un mort et plus de 100 blessés.

Le mouvement islamiste Ennahda, qui domine le gouvernement et l'Assemblée nationale, a lui aussi appelé mercredi à "une marche pacifique pour défendre la révolution et les valeurs du sacré".

Selon M. Tarrouche, l'interdiction s'applique également à cette marche.

Un responsable au sein du parti Ennahda a indiqué qu'une "demande avait été présentée pour un rassemblement à la Kasbah (siège du gouvernement à Tunis) vendredi à 13H00" et qu'il n'y avait "pas de réponse pour le moment" de l'Intérieur.

 

Première publication : 14/06/2012

  • TUNISIE

    L'ancien président Ben Ali condamné par contumace à la prison à vie

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Tunis dénonce les "extrêmistes" et les "provocations artistiques"

    En savoir plus

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Les artistes refusent d’être les "boucs émissaires" des violences en Tunisie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)