Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

Economie

Selon Moody's, Nokia est un investissement spéculatif

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/06/2012

Pas insolvable, mais presque... Telle est la sentence rendue par l'agence de notation à l'égard de Nokia. Selon elle, le constructeur de téléphones portables, qui a annoncé 10 000 suppression de postes, est un émetteur de catégorie spéculative.

AFP - L'agence de notation Moody's a relégué vendredi Nokia dans la catégorie des émetteurs spéculatifs, au lendemain de l'annonce par le géant finlandais des téléphones mobiles de nouvelles mesures de réduction des coûts qui entraîneront 10.000 suppressions d'emplois.

Moody's a dégradé la note à long terme de Nokia d'un cran, à "Ba1" contre "Baa3" jusqu'à présent. Elle est assortie d'une perspective négative, signifiant que l'agence n'écarte pas une nouvelle dégradation à moyen terme.

Nokia, qui vient de perdre sa place de numéro un mondial des mobiles détenue depuis 14 ans au profit du coréen Samsung, s'est lancé depuis plus d'un an dans une immense restructuration.

Les 10.000 suppressions d'emplois annoncées dans le monde s'inscrivent dans le cadre d'une nouvelle réduction des coûts de 1,6 milliard d'euros d'ici fin 2013.

Moody's reconnaît que l'engagement de Nokia à prendre des mesures fermes de restructuration est "positif et nécessaire pour un retour du groupe aux bénéfices".

Mais le plan révèle "des pressions sur les bénéfices et une consommation de liquidités d'une ampleur plus importante que ce que nous avions anticipé", indique l'agence pour justifier sa dégradation.

Et "le manque de visibilité sur les parts de marché dans le secteur des smartphones" explique la perspective négative, précise l'agence.

Un succès des smartphones de la gamme Lumia devrait permettre au groupe de retrouver la croissance, estime Moody's, pour qui l'attractivité de ces téléphones devrait augmenter avec l'introduction du système opérateur Windows 8 dans la deuxième moitié de 2012.

Avant Moody's, Fitch avait déjà relégué Nokia dans la catégorie des émetteurs spéculatifs en avril, prenant acte de la dégradation de ses performances au premier trimestre. Elle aussi a assorti sa note ("BB+") d'une perspective négative.

Vers 15h00 GMT, l'action Nokia gagnait 2,4% à la Bourse d'Helsinki dans un marché en hausse de 1,6%.

Première publication : 15/06/2012

  • TÉLÉCOMS

    Nokia perd près d'un milliard d'euros au premier trimestre

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMS

    Bourse : Nokia continue sa descente aux enfers

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Le PDG de Nokia descend son entreprise en flamme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)