Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : des centaines de disparus

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

Economie

Le Venezuela plus riche en or noir que l'Arabie saoudite

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 15/06/2012

Pour la première fois, le pays dirigé par Hugo Chavez devance l’Arabie saoudite en terme de réserves pétrolières. Une abondance qui ne fait toutefois pas du Venezuela le nouveau roi de l’or noir...

Le Venezuela vient d’être sacré nouveau roi du pétrole... pour ses réserves d'or noir. Pour la première fois, en effet, l’État sud-américain a dépassé l’Arabie saoudite en terme de réserves avérées, comme le révèle le rapport annuel de BP sur les ressources énergétiques, paru jeudi 14 juin.

Cliquez pour voir la carte

Au final, certes, seuls quelque 30 milliards de barrils séparent les deux pays (296,5 milliards de barrils pour le Venezuela, contre 264,5 milliards pour l’Arabie saoudite). Mais cette différence représente la première confirmation chiffrée des affirmations du président vénézuélien Hugo Chavez, qui “soutient depuis longtemps que ses réserves de pétrole sont bien supérieures aux estimations”, rappelle Céline Antonin, spécialiste des questions énergétiques à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

BP souligne qu’il n’y a, pourtant, eu aucune découverte majeure de nouveaux gisements pétroliers au Venezuela. C’est encore et toujours le bassin de l’Orénoque, vaste région de l’Amazonie vénézuélienne, qui vaut au pays cette flambée de 40 % de ses réserves en un an. Poussées à trouver toujours plus de pétrole par la hausse du prix du brut, les majors ont multiplié les prospections dans la région amazonienne, confirmant, à l'arrivée, que l'Orénoque était bien l'une des régions les plus riches du monde en or noir.

Pour le pétrole cher

Mais ces immenses réserves ne font pas d’Hugo Chavez le nouveau "JR" de l’or noir mondial. “Le pétrole vénézuélien est plus difficile à raffiner et de moins bonne qualité que celui qu’on trouve en Arabie saoudite”, tempère Céline Antonin. Il est, en effet, plus lourd (rapport entre la densité de pétrole et l’eau) et plus riche en soufre que son homologue saoudien. Du coup, les coûts d’extraction et de raffinage sont bien plus élevés...

Au Venezuela, il faut compter environ 90 dollars pour extraire un baril, contre 12 à 15 dollars en Arabie saoudite. “Hugo Chavez a donc tout intérêt à ce que le prix du pétrole reste supérieur à 100 dollars, sans quoi les grands groupes pétroliers n’ont pas d’incitation financière à chercher du pétrole au Venezuela”, souligne encore Céline Antonin.

Cette dépendance à l’extérieur et la qualité inférieure du pétrole vénézuélien font que ce chamboulement de la hiérarchie des États dans le classement BP n’a “aucun impact” sur le rapport de force entre pays producteurs, a jugé jeudi sur la chaîne américaine CNBC Ed Morse, patron de l’institut d’analyse des marchés énergétiques de la banque Citigroup. La légèreté et la qualité du brut saoudien permettent, en fait, au royaume wahhabite de garder la haute main sur le marché mondial du pétrole. Mais Céline Antonin estime qu’il faut dépasser le simple cadre vénézuélien : “C’est une nouvelle importante, surtout pour tous ceux qui craignent le pic pétrolier”. Elle donne surtout un argument à ceux qui affirment que l'épuisement des réserves n'est pas encore pour demain...

Première publication : 15/06/2012

  • ÉNERGIE

    Les revenus du pétrole au cœur du conflit entre les deux Soudan

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    La "préoccupante" politique économique de Cristina Kirchner

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    La hausse du prix du pétrole va fragiliser un peu plus le secteur aérien européen

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)