Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Une dizaine de députés de la "diversité" font leur entrée à l’Assemblée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2012

Avec le retour de la gauche à l'Assemblée nationale, le Palais-Bourbon s'ouvre (un peu) à "la diversité". Parmi les 577 députés élus lors du second tour des législatives, une petite dizaine sont issus de l'immigration.

Neuf députés dits “de la diversité” vont faire leur entrée à l’Assemblée nationale française. D'origine africaine, maghrébine ou asiatique, tous ceux qui avaient été qualifiés au soir du premier tour ont été élus dimanche 17 juin.

Vainqueur en Haute-Garonne, Kader Arif, ministre délégué aux Anciens Combattants, va toutefois céder son poste à l’Assemblée à sa suppléante, Émilienne Poumirol, afin de conserver son poste au gouvernement.

À Paris, Seybah Dagoma (au centre sur la photo) a été élue députée à l’âge de 34 ans. Elle accompagnera au Palais-Bourbon deux figures connues de la gauche, Razzy Hammadi, ancien président des jeunes socialistes, et Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme.

Vont également siéger à l’Assemblée nationale Kheira Bouziane, élue à Dijon, Chaynesse Khirouni, à Nancy, et Hélène Geoffroy dans la banlieue de Lyon.

Corinne Narassiguin et Pouria Amirshahi vont, eux, représenter les Français de l’étranger. Ils ont été élus respectivement dans la 1ère et dans la 9e circonscription des Français de l’étranger.

Facilement réélue à Paris, la ministre déléguée à la Réussite éducative, la guadeloupéenne George Pau-Langevin, est régulièrement classée parmi ces élus “de la diversité”, bien qu’elle ne soit pas issue de l’immigration.

À noter que l’ensemble de ces nouveaux députés se présentaient sous l’étiquette socialiste ou était soutenu par le PS.

Si le parti majoritaire se réjouit de voir la diversité s’inviter à l’Assemblée nationale, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) souligne le fait que leur nombre reste faible et réclame une "loi sur la représentation de la diversité en politique".

Selon les calculs de l’association, ces députés issus de la diversité "représenteront 1,4 % de l'Assemblée nationale" alors que les Français d'origine immigrée forment "plus de 10 % de la population".

 

Première publication : 18/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Marine Le Pen battue sur le fil

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Revivez le second tour des élections législatives sur notre liveblogging

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Lourde défaite pour Ségolène Royal à La Rochelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)